Essai du Peugeot 5008 : la star des grands SUV est-elle toujours dans le coup ?

Essai auto du Peugeot 5008

Le marché des grands monospaces a laissé sa place à celui des SUV. C’est notamment le cas chez Peugeot avec le nouveau 5008. Ce crossover 7-places a récemment bénéficié du même restylage que le 3008. Au programme : un style encore plus affirmé, un éclairage à LED et toujours de belles qualités routières. Nous avons pris les commandes du Peugeot 5008 de dernière génération. Alors, découvrez dès maintenant notre essai auto du Peugeot 5008.

Le Peugeot 5008 en quelques mots

En 2021, la gendarmerie nationale et la police ont reçu plus de 700 Peugeot 5008 ! Une promotion surprenante pour le grand SUV de la marque au lion ! Cela a notamment permis de mettre en avant la version restylée, qui fut également concernée par l’appel d’offres émis par les forces de l’Ordre. Cette même année, le Peugeot 5008 a été le vingtième modèle automobile le plus vendu en France, avec plus de 21 000 exemplaires écoulés. Avec ses sept places offertes de série, le grand frère du Peugeot 3008 a su séduire les familles nombreuses qui ont ainsi pu s’offrir un modèle séduisant, bien équipé et dynamique sur la route.

Vue de profil du Peugeot 5008

Au volant du Peugeot 5008 : notre ressenti

Passons désormais derrière le volant du Peugeot 5008, dans ses différentes motorisations. Alors que le 3008 pouvait recevoir deux motorisations hybride rechargeable, le 5008 se cantonne à de « simples » moteurs thermiques essence et Diesel. Dans les deux cas, les deux niveaux de puissance sont identiques : 130 ou 180 chevaux. Ce sont des puissances dans la moyenne de la catégorie. Les voici en détail :

  • PureTech 130 : proposé avec la boîte de vitesses manuelle ou automatique, ce moteur essence d’entrée de gamme se montre économique, avec une consommation mixte de 6,0 litres aux 100 kilomètres. Malgré tout, sa puissance s’accommode davantage aux trajets urbains qu’aux longues escapades sur autoroute ;
  • PureTech 180 : ce moteur essence plus puissant est associé d’office à la boîte de vitesses automatique à 8 rapports. Puissant et souple, il consomme 7,0 litres aux 100 kilomètres tout en offrant de belles reprises. Il est idéal pour ceux qui ont une conduite dynamique et qui aiment avoir une bonne ressource de puissance ;
  • BlueHDi 130 : ce petit moteur Diesel est disponible aussi en boîte de vitesses manuelle ou automatique. La seconde dispose d’un petit malus écologique. C’est une version agréable et peu énergivore, avec une consommation de 5,1 litres aux 100 kilomètres. Elle est idéale pour ceux qui roulent beaucoup, à un rythme paisible ;
  • BlueHDi 180 : ce moteur Diesel puissant offre un excellent agrément sur autoroute. Il est idéal pour les gros rouleurs, grâce à ses bonnes reprises qui facilitent les dépassements.

Arrière du Peugeot 5008

Long de 4,64 mètres et pouvant peser jusqu’à 1,8 tonne, le Peugeot 5008 peut être considéré comme un gros véhicule. Pourtant, bien vite, on découvre un châssis aux petits oignons. Les suspensions sont confortables tandis que la direction offre un très bon ressenti. Il en est de même pour les pédales, agréables. Peugeot a fait le choix de ne pas toucher à la mécanique, lors de son restylage. Les moteurs de 130 et 180 chevaux sont agréables, aussi bien en essence qu’en Diesel. La boîte de vitesses manuelle à 6 rapports qui peut équiper les plus petites motorisations est agréable mais nous avons préféré la boîte de vitesses EAT à 8 rapports. Réactive, elle autorise de bien meilleures performances tout en étant plus économique.

Avec 130 chevaux, le Peugeot 5008 n’a aucune prétention sportive. Le moteur essence, avec ses 230 Nm de couple, est néanmoins à l’aise en toutes circonstances mais les dépassements peuvent être laborieux sur autoroute. On apprécie en revanche la position de conduite idéale mais on pourra toujours regretter l’absence de motorisations hybrides.

Ces dernières auraient nécessité la suppression des deux sièges du troisième rang. La marque au lion a donc fait l’impasse en se concentrant sur des motorisations thermiques traditionnelles. Quant aux consommations, elles se montrent dans la moyenne de la catégorie, avec une moyenne de 6,5 litres aux 100 kilomètres en essence et 5,5 litres en Diesel. Si l’insonorisation est très bonne, on pourra toujours regretter le malus écologique qui concerne les versions essence. Fatalement, l’absence d’une micro-hybridation ne permet pas d’optimiser les émissions de CO2.

Intérieur du Peugeot 5008

L’intérieur du Peugeot 5008

L’intérieur du Peugeot 5008 évolue très subtilement. Il demeure toujours très bien présenté. La planche de bord est particulièrement élégante, avec une console centrale résolument orientée vers le conducteur. On notera que les compteurs numériques i-Cockpit sont offerts de série tandis que l’écran tactile central n’a une dimension de 10 pouces que sur les versions les plus huppées du catalogue. Passons en revue les différentes finitions proposées sur le Peugeot 5008 restylé.

  • Active Pack : cette finition d’entrée de gamme est déjà très généreuse ! Elle inclut d’office les compteurs numériques Peugeot i-Cockpit, la climatisation automatique bi-zone, les projecteurs LED, des habillages façon carbone, les jantes alliage 17 pouces ou encore le démarrage mains libres. La présentation extérieure est sobre mais efficace avec en prime la caméra de recul et le support d’Apple CarPlay et Android Auto. Une entrée de gamme honorable ;
  • Style : ce second niveau de finition gagne des barres de toit, les rétroviseurs rabattables électriquement et le Pack City 1
  • Allure : cette finition arbore des barres de toit aluminium, des jantes alliage 18 pouces bi-tons diamantées, le pack Enfant, l’écran central en 10 pouces et la possibilité de rajouter le pack Allure qui apporte quelques ornements supplémentaires ;
  • GT : cette finition reçoit le toit noir, les phares full LED, les pédales et repose-pied en aluminium, les jantes bi-tons noir et diamant, les vitres surteintées et une élégante sellerie en cuir surpiqué orange.

Long de 4,64 mètres, large de 1,84 mètre et haut de 1,64 mètre, le Peugeot 5008 dispose d’un empattement de 2,84 mètres. Malgré cela, on peut toujours regretter un espace aux jambes perfectible au deuxième rang. Quant au troisième rang, les deux sièges escamotables dans le plancher sont à réserver à des enfants. L’assise manque de confort et la visibilité n’est pas spécialement agréable. Malgré tout, on ne peut que saluer la marque au lion d’offrir cette possibilité.

Les ajustements sont toujours aussi bons et judicieux. Les jeux de matière sont très valorisants et la technologie embarquée ne souffre d’aucun reproche. Le degré de confort est satisfaisant mais il faut reconnaître que le 3008 est meilleur sur ce terrain.

La finition GT offre une ambiance particulière, avec ses sièges en cuir surpiqué en orange et de l’alcantara. Nous avons été agréablement surpris par ces belles améliorations qui se conjuguent également à un très bel éclairage d’ambiance. Sur les finitions inférieures, l’effet est moins « Wahou » mais l’ensemble respire la qualité.

Malheureusement, on pourra regretter que contrairement au 3008, le Peugeot 5008 ne propose pas de sellerie cuir optionnelle colorée, comme le rouge ou le blanc. Il faut systématiquement opter pour une sellerie noire. Dommage.

Calandre du Peugeot 5008

Peugeot 5008 : un design toujours aussi ravageur

Pour son restylage, le Peugeot 5008 a reçu une toute nouvelle face avant. Celle-ci comprend de nouvelles optiques à fond noir, avec un joli décroché qui descend sur les fameux crocs lumineux. La calandre a été entièrement repensée afin de s’étendre jusque sur le pare-chocs. Tout cela donne davantage de présence au 5008. D’ailleurs, les plus observateurs auront noté le logo « 5008 » qui prend place sur le bout du capot. Le pare-chocs et ses grilles d’aérations évoluent aussi, avec un dessin plus fin. Les amateurs de sportivité et d’agressivité pourront savourer le pack Black, qui permet le déchromage intégral de la carrosserie (et même le logo avant) !

Le côté n’évolue pas, avec toujours cette ligne de caisse haute, les passages de roue en plastique brut et un vitrage teinté. L’ensemble est élégant, moderne et bien dans l’air du temps.

Au niveau de l’arrière, les modifications sont très timides puisqu’elles se situent exclusivement au niveau des optiques. En effet, le traitement des LED est plus fin, avec désormais trois stries texturées, avec un effet 3D très réussi. Cela renforce le côté technologique du Peugeot 5008… Mais on aurait aimé que la marque aille encore plus loin.

Avant du Peugeot 5008

Le Peugeot 5008 face à ses concurrents

Le Peugeot 5008 a quelques modèles concurrents directs. Déjà, il y a le Renault Grand Scénic, qui évolue dans un positionnement similaire. Il y a aussi le Seat Tarraco ou encore le Volkswagen Tiguan Allspace. Dans le segment des SUV/crossovers 7 places, le marché est quelque peu timide bien qu’il s’ouvre de plus en plus à des modèles premium, comme le Mercedes GLB.

En matière de positionnement tarifaire, le Peugeot 5008 est très compétitif. Il est le plus accessible de la catégorie, tout en offrant un degré d’équipement honorable. Par ailleurs, la marque française a fait le choix de supprimer ses précédentes entrées de gamme afin de se concentrer prioritairement sur le milieu et le haut de gamme. Un choix stratégique qui a séduit ! Par rapport à la praticité, le 5008 se montre dans la moyenne. Malgré une accessibilité perfectible, il compense par une belle modularité et des sièges de troisième rang escamotables. Si le style a évolué grâce au restylage, le grand SUV français ne peut cacher sa conception datant de 2015. Enfin, les performances ne sont pas exceptionnelles mais le bon châssis permet de gommer les reprises des versions de 130 chevaux. Toutefois, le 5008 est l’un des seuls du segment à ne pas proposer l’hybridation. Face aux évolutions et contraintes environnementales, c’est un réel handicap…

Feu arrière du Peugeot 5008

Notre bilan de l’essai du Peugeot 5008

Pas révolutionnaire, le Peugeot 5008 restylé répond aux attentes des familles. Il est facile à conduire, agréable et habitable. Autant de paramètres intéressants pour accomplir les trajets du quotidien, faire les courses et pouvoir partir en vacances. Ses sept places sont un véritable atout dans un segment où cela est de plus en plus rare. Bien qu’il soit plaisant à conduire, le Peugeot 5008 est vivement recommandable avec la puissance de 180 chevaux, qui permet de dépasser plus facilement sur autoroute, tout en offrant un meilleur agrément. Une option à ne pas négliger ? La caméra de recul. En effet, la visibilité pourrait être meilleure…

Pour en savoir plus sur la gamme Peugeot, découvrez notre essai auto de la Peugeot 208, la star des citadines, notre essai de la compacte 308 et notre essai de la berline 508 !

Commentez cet article