Essai de la Peugeot 208 : une légende est née ! Et elle est géniale à conduire !

Essai auto de la Peugeot 208

Lorsqu’elle a fait son grand retour en 2019, la nouvelle Peugeot 208 a mis tout le monde d’accord. Son style marque une nouvelle ère pour la marque au lion. Une audace qui se vérifie aussi bien à l’intérieur qu’au niveau des motorisations, avec l’introduction d’une inédite version électrique, la Peugeot e-208. Autant de beaux arguments qui ont permis à la Peugeot 208 II d’être la voiture la plus vendue en France, avec pas moins de 88 013 exemplaires commercialisés en 2021. Nous avons pris les commandes de ce modèle afin de comprendre la recette de son succès. Découvrez notre essai auto de la Peugeot 208.

Peugeot 208 : un second opus pour mettre tout le monde d’accord

Le retour de la Peugeot 208 a marqué les esprits. La marque au lion a décidé de ne rien faire comme les autres. Au niveau de la ligne, on ne peut renier la volonté de la marque de gagner en qualité perçue. On découvre une signature lumineuse très aboutie, des traits plein de caractère, une grande calandre tout en conservant des touches du passé. C’est notamment le cas de la nomination du modèle qui prend place sur le bout du capot. Le vitrage est également une évocation aux précédentes productions de la série 200.

Pour autant, cela ne suffit pas pour expliquer le succès incroyable de la Peugeot 208. La marque a notamment souhaité se diversifier face à une Renault Clio 5 très conventionnelle et une Citroën C3 qui vieillit. Et la recette marche ! Son intérieur très structuré apporte une vraie valeur ajoutée tandis que la palette de motorisations marque un vrai renouveau. C’est bien simple : cette dotation est directement inspirée de celle du segment supérieur.

Poste de conduite de la Peugeot 208

Au volant de la Peugeot 208

Passons en revue les différentes motorisations proposées sur la nouvelle Peugeot 208.

  • PureTech 75 : en entrée de gamme, la Peugeot 208 reçoit un moteur essence 3-cylindres de 75 chevaux, associé à une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports. Si les performances sont modestes, elles peuvent suffire à un usage majoritairement citadin. Notons que la consommation s’établit à seulement 4,3 litres aux 100 kilomètres ;
  • PureTech 100 : le cœur de gamme est constitué par ce moteur essence 3-cylindres de 100 chevaux et 205 Nm de couple. Aidé d’un turbo, il parvient à offrir des performances dans la moyenne de la catégorie. Il est configurable avec une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports ou bien la boîte automatique EAT à 8 rapports. La consommation est de 4,4 litres aux 100 kilomètres ;
  • PureTech 130 : ce même moteur existe également dans une déclinaison poussée à 130 chevaux. Les performances augmentent considérablement. Notons que la boîte de vitesses automatique EAT8 est de série. La consommation demeure à 4,7 litres aux 100 kilomètres. Une belle performance pour la catégorie. C’est assurément le moteur le plus polyvalent de la gamme, d’autant plus qu’il peut être associé aux finitions les plus hautes ;
  • BlueHDi 100 : pour les gros rouleurs, il est possible de s’orienter vers ce classique moteur Diesel 4-cylindres de 1.5 litre, affichant 100 chevaux. Il dispose d’une boîte de vitesses manuelle à 6 vitesses et consomme 3,4 litres aux 100 kilomètres ;
  • e-208 136 : enfin, la Peugeot 208 a également été conçue dans le but d’accueillir un moteur électrique, associé à une batterie de 50 kWh. L’ensemble dispose de plusieurs modes de conduite pouvant aller jusqu’à 136 chevaux (en mode Sport). L’autonomie atteint 340 kilomètres en cycle mixte. Un choix intéressant pour les urbains notamment mais pas seulement.

Recharge de la Peugeot e-208

Au volant de la Peugeot 208, on est directement plongé dans l’ambiance Peugeot. Bien sûr, il y a déjà cet intérieur plein de caractère, mais il y a surtout ce petit volant, véritable gimmick des Peugeot modernes ! C’est une citadine facile et agréable à conduire. Bien que l’insonorisation soit perfectible, le châssis se montre très prévenant, tout en conservant un bon confort. L’accélérateur dispose d’une course bien dosée, le freinage est mordant bien que la version d’appel essence de 75 chevaux dispose de freins à tambour à l’arrière. Un « défaut » corrigé sur les autres versions qui font appel à des freins à disque. La conduite est lisse, avec une direction communicative bien que sa démultiplication soit légèrement trop forte. Le niveau de confort marque clairement un bond en avant. Cela se vérifie sur l’ensemble sur des motorisations essayées.

Quant à la Peugeot e-208, c’est assurément la grande nouveauté pour la marque française. C’est un modèle particulièrement réussi. Malgré un poids élevé, elle se montre à l’aise en ville tout comme sur route. Elle s’avère très facile à conduire, agréable et même bluffante en matière de tenue de route. La raison, c’est que la batterie de 50 kWh prend place sous le plancher, abaissant le centre de gravité. Toutes motorisations confondues, la Peugeot 208 séduit par son toucher de route et la rigueur de sa construction.

Intérieur de la Peugeot 208

L’intérieur de la nouvelle Peugeot 208

La Peugeot 208 s’ouvre sur un intérieur qui en impose ! La planche de bord à plusieurs niveaux permet d’admirer directement l’interface i-Cockpit, avec une généreuse dalle de 10 pouces. On trouve de beaux habillages, intégrant des jeux de matières, des touches piano et un travail très abouti destiné à améliorer la qualité perçue. Les commandes sont tournées vers le conducteur. Malgré des plastiques plutôt durs sur la partie basse de la planche de bord, on ne peut qu’apprécier les efforts de la marque. Les sièges sont particulièrement réussis, d’autant plus dans les finitions GT et GT Pack, car ils sont plus enveloppants.

L’accessibilité est facile à l’avant avec des portières larges et bien pensées. À l’arrière, l’accessibilité demeure plus difficile pour des adultes. Malgré un empattement de 2,54 mètres, voyager à l’avant demeure plus agréable ! Le volume de coffre oscille entre 311 et 405 litres, en fonction de la motorisation. Nous regrettons l’absence d’un plancher plat… Malgré tout, la Peugeot e-208 dispose d’un aménagement sous le plancher du coffre afin de stocker les câbles de recharge.

Plusieurs finitions sont proposées :

  • Like : en entrée de gamme, la Peugeot 208 se montre plutôt chiche dans sa présentation. À bord, les habillages ont été considérablement réduits. Le volant n’a pas de commandes intégrées tandis que l’écran central a une diagonale de 5 pouces. Notons que la climatisation manuelle est fournie de série, tout comme le régulateur de vitesse ;
  • Active : la finition Active apporte les feux diurnes à LED, les rétroviseurs électriques, des habillages sur les contreportes, le volant multifonction ou encore le grand écran central ;
  • Style : la finition Style ajoute les jantes alliage de 16 pouces, les optiques à LED, une sellerie plus esthétique ou encore les radars de recul ;
  • Allure : la finition Allure gagne de nouvelles jantes alliage, la climatisation automatique, les vitres électriques avant à impulsion, l’éclairage à LED et le démarrage sans clé ;
  • GT : la finition GT permet de disposer de série d’habillages colorés, de sièges surpiqués, de l’i-Cockpit, de nouveaux sièges plus enveloppants, de jantes alliage spécifiques en 17 pouces et d’éclairages d’ambiance. Cette finition permet de profiter de toute l’expérience proposée par la marque.

Vue de profil de la Peugeot 208

Peugeot 208 : un style incroyable

Précisons que comme la majorité des concurrentes, seule une carrosserie 5 portes est proposée. Un choix stratégique qui permet à la marque au lion de centrer davantage sa gamme, en réalisant des économies d’échelle. Pour autant, la peinture de carrosserie proposée de série est métallisée : il s’agit d’un élégant jaune, particulièrement original et réussi.

Au niveau du style, la Peugeot 208 se montre très moderne. Phares profilés, grande calandre, pare-chocs à niveau et jantes joliment dessinées ne font que renforcer cette image haut de gamme. À l’arrière, les feux (avec des griffes lumineuses) sont imposants et élégants. Ils sont reliés par un bandeau noir. L’ensemble se montre à la fois ludique, fun et jeune. Notons que la ligne de caisse est assez haute, ce qui renforce le dynamisme général de la ligne.

La finition GT permet de recevoir des extensions d’ailes peintes en noir. Elles donnent un côté encore plus racé qui permet à la nouvelle Peugeot 208 de sortir du lot. Ajoutons à cela des détails traités très soigneusement, comme la calandre parsemée de touches chromées et de belles couleurs de carrosserie et l’on obtient une citadine particulièrement tendance.

La Peugeot 208 mesure 4,05 mètres de long, pour 1,75 mètre de large et 1,43 mètre de haut. Son empattement de 2,54 mètres est dans la moyenne de la catégorie, tout comme ses dimensions d’une manière générale. Accusant 8 centimètres de plus que le précédent opus, la nouvelle Peugeot 208 a avantageusement remplacé la précédente qui, pour le coup, a pris un vrai coup de vieux !

Arrière de la Peugeot 208

Comment se place la Peugeot 208 face à ses concurrentes ?

Le segment des citadines est très fourni. Outre la Renault Clio, on peut compter la Citroën C3, la Toyota Yaris, la Seat Ibiza ou encore la Ford Fiesta. Face à ses concurrentes, la Peugeot 208 se démarque par son esthétique bien dans l’ère du temps, presque intemporelle. En matière de prix, malgré des ajustements réguliers, elle se montre plutôt compétitive bien que les stars du segment parviennent à être légèrement en dessous. En revanche, la praticité n’est pas le fort de la nouvelle Peugeot 208, avec une habitabilité arrière perfectible et un volume de coffre un petit peu décevant. En revanche, au niveau des équipements, la citadine de la marque au lion tire son épingle du jeu en proposant une dotation relativement riche. Quant aux performances, beaucoup déplorent la perte de la version GTI. Malgré tout, la proposition actuelle, allant de 75 à 136 chevaux, est assez cohérente, surtout avec l’ajout d’une version électrique. La Peugeot 208 peut également compter sur son excellent châssis qui allie dynamisme et confort.

Calandre de la Peugeot 208

Notre essai de la Peugeot 208…

Renouveler une star, ce n’est jamais simple. Avec la nouvelle 208, la marque au lion a réussi l’exploit de proposer une citadine bien construite, bien motorisée, bien finie… Et pleine de caractère ! Sans être la meilleure dans tous les domaines, la nouvelle Peugeot 208 se montre homogène et séduisante. Le choix de proposer une version électrique prend tout sens dans le contexte environnemental actuel. Pour autant, toutes les motorisations proposées parviennent à échapper au malus. La 208 est décidément une voiture bien dans son époque…

Commentez cet article