Essai de la Peugeot 308 : la compacte à succès a encore mangé du lion !

Essai auto de la Peugeot 308

Renouveler une voiture à succès, c’est toujours un exercice périlleux. La nouvelle Peugeot 308 se montre plus agressive qu’elle ne l’a jamais été, avec un design affirmé et une montée en gamme immédiatement perceptible. Une évolution qui passe aussi par l’introduction de motorisations plus efficientes et l’apport de versions hybrides. La Peugeot 308 a-t-elle tous les ingrédients pour séduire ? Nous avons voulu le vérifier sur la route lors d’un essai auto de la Peugeot.

Peugeot 308 : la star des compactes a été renouvelée !

Renouvelée en 2021, la Peugeot 308 revient sous une forme encore plus désirable ! Après une baisse importante des ventes de l’opus précédent, cette nouvelle monture entend bien récupérer sa place de la berline compacte la plus vendue dans l’hexagone. Cette place, elle est actuellement détenue par la Renault Mégane 4. Pour séduire, la Peugeot 308 renouvelée fait le choix de proposer deux moteurs hybrides rechargeables, qui seront probablement complétés par une inédite version 100 % électrique. De quoi garantir le succès de cette Peugeot 308 et d’entretenir les beaux chiffres de vente. Par ailleurs, Peugeot produit déjà la citadine la plus vendue en France : la 208. Cet exploit sera-t-il reconduit dans le segment des compactes avec la 308 ?

Poste de conduite de la Peugeot 308

Au volant de la nouvelle Peugeot 308

La stratégie de Peugeot est claire : encourager ses clients à s’orienter sur des motorisations hybrides rechargeables. Un rapide coup d’œil sur la palette de motorisations permet de comprendre ce positionnement :

  • PureTech 110 : exclusivement en boîte de vitesses manuelle, ce petit moteur essence se montre économique, avec une consommation de 5,5 litres aux 100 kilomètres. Les performances sont assez moyennes mais suffisantes pour le quotidien ;
  • PureTech 130 : cette évolution est disponible en boîte de vitesses manuelle ou automatique à 8 rapports. Plus performant, il est à l’aise dans toutes les situations, avec de bonnes reprises et une consommation raisonnable, à 5,5 litres aux 100 kilomètres ;
  • BlueHDi 130 : ce moteur Diesel laisse également le choix entre une transmission manuelle ou automatique. Bien construit et endurant, il est économique au quotidien et séduira les gros rouleurs, malgré un bruit moteur assez présent ;
  • Hybrid 180 : ce moteur à l’avantage d’offrir une consommation mixte de 1,1 litre, tout en affichant une autonomie de 59 kilomètres en mode 100 % électrique. Il dispose aussi d’une boîte de vitesses automatique ;
  • Hybrid 225 : similaire au précédent, ce moteur hybride se contente de 1,2 litre aux 100 kilomètres tout en se montrant plus performant et plaisir. Il séduira les parents pressés !

Si Peugeot capitule autant sur sa technologie hybride rechargeable, c’est parce qu’elle se montre vertueuse, économique mais aussi plus rentable. La promesse, c’est d’offrir une consommation très raisonnable et le pari est rempli. En mode hybride, la consommation excède rarement les 3 litres aux 100 kilomètres, même en alternant les parcours. On découvre un châssis très précis et efficace, bien desservi par un petit volant agréable et ergonomique. On apprécie la légère fermeté des suspensions qui garantit pourtant un bon amortissement et préserve le confort. Le passage de l’électrique au thermique peut s’effectuer par le biais des modes de conduite. L’ensemble est très doux et agréable. En revanche, malgré la rigueur du châssis, n’espérez pas de la sportivité pure. Au quotidien, on apprécie la recharge rapide qui est supportée… Pour autant, l’avantage des voitures hybrides rechargeables, c’est que la batterie est de petite taille. Comptez à peine 7 heures pour la recharger intégralement sur la Peugeot 308 Hybride.

Vue de profil de la Peugeot 308

Le poids, augmenté par la présence de la batterie, ne se fait pas particulièrement sentir. Pourtant, la Peugeot 308 offre une bonne « consistance ». L’ensemble respire la solidité, notamment le sélecteur de vitesses. Seul bémol : le freinage manque d’endurance, ce qui s’avère désagréable. Hormis cela, tout fonctionne très bien, notamment le régulateur de vitesse adaptatif qui offre un bon confort dès lors que les conditions de circulation le permettent. Un point à retenir : la différence de puissance entre les versions de 180 et 225 chevaux est au final assez peu perceptible… Nous vous conseillons de réserver la déclinaison la plus puissante à ceux qui ont la conduite la plus dynamique. Dans les deux cas, les ressources sont tout à fait convaincantes, avec une bonne réserve de couple. Au quotidien, la technologie hybride rechargeable est très facile à vivre. Elle n’impose pas de contrainte bien que le réservoir d’essence, avec ses 40 litres, se montre légèrement mince…

Du côté des versions thermiques traditionnelles, rien à redire. Là encore, Peugeot propose des versions rationnelles, bien que peu puissantes. En Diesel, la Peugeot 308 se montre moins agréable. Malgré une courbe de puissance agréable, le bruit du moteur est particulièrement désagréable, surtout au ralenti. Dommage, car l’insonorisation est pourtant en progrès. Quant aux moteurs PureTech, la version de 130 chevaux est un bon compromis, avec une bonne souplesse et une consommation plutôt raisonnable.

Banquette arrière Peugeot 308

À bord de la nouvelle Peugeot 308

Ces dernières années, Peugeot a totalement revu sa stratégie en misant beaucoup sur les intérieurs. La première chose qui frappe, c’est ce nouveau logo, présent sur le volant. La planche de bord est particulièrement élégante, avec une belle courbure, de beaux jeux de matière et un écran de belle taille. À cela s’ajoutent les compteurs numériques i-Cockpit. L’ensemble reprend les codes du segment premium. Passons en revue les différents degrés de finition proposés :

  • Active Pack : cette finition d’appel, disponible avec toutes les motorisations, offre de série la peinture métallisée, le démarrage mains libres, le système i-Cockpit avec une dalle de 10 pouces personnalisable, un écran tactile central de 10 pouces avec deux ports USB type C, les radars de recul ou encore le volant en cuir. La présentation est toutefois plus simple, sans les crocs à LED, les ornements de calandre et avec des jantes en tôle couvertes d’enjoliveurs de 16 pouces ;
  • Allure : cette finition milieu de gamme apporte la caméra de recul, le pack Safety Plus, les vitres surteintées, une sellerie plus fine, des jeux d’éclairage et des habillages plus valorisants. Elle se montre richement dotée avec ses jantes alliage 17 pouces et sa recharge smartphone à induction ;
  • GT : plus sportive encore dans sa présentation, la finition GT apporte des phares plus fins, une calandre plus fine, des jantes alliage 18 pouces, la vision à 360° grâce à trois caméras, les sièges avant chauffants et massants et le système audio Focal. L’ensemble s’accompagne aussi d’une sellerie spécifique.

L’accessibilité est particulièrement bonne, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. L’intérieur offre un bon sentiment d’espace tandis que les finitions supérieures se démarquent clairement par la qualité de leur sellerie. L’ambiance y est particulièrement agréable, chaque élément à sa fonction et tout marche très bien ! L’écran multimédia central de 10 pouces dispose d’une interface très élégante mais on aurait aimé davantage d’interactivité et d’intuitivité. Malgré tout, c’est fonctionnel et facile à manier.

À bord, quatre adultes pourront facilement trouver place à bord. Le maintien latéral est bon, un peu moins à l’arrière fatalement. On se console avec une bonne visibilité et un traitement des matériaux très honnête. Quant au volume de coffre, avec 361 litres, il ne brille pas vraiment et se trouve dans la fourchette basse du segment.

Profil arrière de la Peugeot 308

Peugeot 308 : des lignes jamais vues jusqu’à présent !

La Peugeot 308 joue la carte de l’audace. Cela se passe dès le premier regard. Le style est incisif, avec de superbes optiques à fond noir, qui entourent une immense calandre parsemée de jolis détails. Les crocs lumineux sont parfaitement intégrés. La finition GT dispose par ailleurs d’optiques encore plus fines qui affinent la silhouette. On notera que les pare-chocs sont davantage travaillés, avec des jeux de matière. Le profil s’apparente assez à celui de la précédente 308. Pourtant, les traits sont intégralement nouveaux. Le dessin est élégant, avec une ligne de caisse haute, le badge Peugeot sur les ailes en finition GT, de beaux jeux de lumière et toujours un pavillon délicieusement fuyant. Quant à l’arrière, on observe des optiques fines, également à fond noir avec toujours cette signature lumineuse en trois points. Le bouclier arrière remonte assez haut, donnant l’impression d’un immense diffuseur, qui dynamise la ligne. Notons aussi un spoiler de coffre qui étend visuellement la 308. Bref, c’est un dessin très fort, qui innove par ses dévers inédits sur la partie arrière. Les designers ont sans doute pris beaucoup de plaisir à esquisser cette superbe compacte.

Profil avant de la Peugeot 308

La Peugeot 308 face à ses concurrentes

Ces derniers temps, le segment des compactes a profondément évolué. La grande tendance, c’est de se rapprocher du style des SUV, en augmentant la hauteur tout en apportant des appendices esthétiques qui s’en inspirent. La Renault Mégane E-Tech illustre bien ce renouvellement, tout comme la nouvelle Citroën C4. À l’inverse, la Peugeot 308 entretient une silhouette de compacte traditionnelle, au même titre que la Volkswagen Golf, la Ford Focus, la Seat Leon, l’Opel Corsa ou encore la BMW Série 1.

Pour séduire, la Peugeot 308 peut compter sur son style très affirmé et une réelle montée en gamme qui se rapproche du segment premium. Si le prix est plutôt séduisant, la praticité demeure perfectible. Malgré de beaux rangements, la modularité demeure perfectible. Si les performances dépendent de la motorisation choisie, on apprécie le dynamisme du châssis et le plaisir de conduite qui en découle. En plus, la dotation figure parmi les références du segment avec une richesse surprenante pour la catégorie !

Calandre de la Peugeot 308

Notre bilan de l’essai de la nouvelle Peugeot 308

Bien née et bien construite, la Peugeot 308 remplit pleinement toutes les cases à cocher qui décrivent la compacte idéale. Très esthétique, elle offre un bel agrément de conduite. Comme souvent chez Peugeot, on découvre des trains roulants onctueux, des suspensions légèrement fermes, une direction précise et des motorisations plus efficientes. Sans être parfaite, elle séduit aussi par ses motorisations hybrides rechargeables qui sont, et de très loin, les plus recommandables. Nous avons été tout particulièrement séduits par la version de 225 chevaux. Ses performances et sa souplesse en font la voiture idéale pour le quotidien tout en ayant une ressource de puissance confortable. Cette fois encore, Peugeot a visé tout à fait juste avec cette nouvelle Peugeot 308 qui tient ses promesses !

Pour en savoir plus sur la gamme de la marque au lion, ne manquez pas notre essai auto de la Peugeot 508 et ceux du SUV 3008 et du grand SUV 5008.

Commentez cet article