Essai du Renault Arkana : et si c’était la clé du succès ?

Essai auto du Renault Captur

Le SUV est devenu un type de véhicules à part entière, si bien qu’il existe des SUV cabriolets, des SUV 7-places et des SUV coupés. Justement, nous avons pris les commandes du Renault Arkana. Dérivé du Samsung XM3, ce modèle initialement destiné au marché brésilien est désormais disponible en France. Mais tient-il ses promesses ? Ce SUV coupé peut-il être la voiture familiale idéale ? Découvrez-le dans notre essai auto complet du Renault Arkana.

Présentation générale du Renault Arkana

Renault a pris la décision de surfer sur le phénomène de mode du SUV coupé. Comprenez par là qu’il s’agit d’un SUV avec une cellule habitacle fuyante au niveau de l’arrière, afin de donner l’illusion d’un coupé, tout en conservant les portes arrière. Bien que peu rationnel, ce concept entame généralement l’espace arrière, mais qu’importe, le Renault Arkana veut séduire ceux qui veulent se démarquer. La marque au losange propose un large panel de SUV dans sa gamme, avec des modèles compacts (Captur), intermédiaire (Kadjar) et grand gabarit (Koleos). L’Arkana se positionne comme une version coupé du Captur. Il en reprend l’architecture générale et les principaux codes stylistiques. Il vise un public plutôt jeune et marque une réelle prise de risque pour la marque française, puisque le segment du SUV coupé était réservé jusqu’à présent au segment premium.

Véritable success story, le Renault Arkana a été le 32e modèle de voiture le plus vendu en France durant les neuf premiers mois de l’année 2021 avec 5 011 exemplaires vendus. Il est alors devenu le SUV Renault le plus vendu, devançant même le Captur ! La force du Renault Arkana ? Des prix plutôt attractifs pour le segment et une motorisation hybride, aux côtés de motorisations essence traditionnelles.

Poste de conduite du Renault Captur

Au volant du Renault Arkana

Nous avons pris les commandes des différentes versions du Renault Arkana. D’un côté, nous avons deux versions essence de 140 et 160 chevaux. Ces deux versions reposent sur le moteur 4-cylindres 1.3 TCe associé d’office à la boîte de vitesses automatique EDC 7 et à une micro-hybridation. De l’autre côté, il y a la version 1.6 e-Tech de 145 chevaux, une version hybride et le 1.6 e-Tech Plug-in, de 160 chevaux et qui est donc rechargeable. Cette gamme simplifiée fait donc l’impasse sur le Diesel.

Au volant, l’Arkana se montre d’une grande douceur, bien aidé par de bonnes boîtes de vitesses avec une direction légère, mais consistante. En thermique, le dynamisme est supérieur, bien aidé par la suralimentation du turbo et par la transmission EDC7 plus réactive encore. Pour autant, les versions hybrides se défendent avec une consommation en baisse, surtout pour le modèle hybride rechargeable. Dans tous les cas, la sensation de poids est bien là tout comme le ressenti d’avoir de « petits » moteurs. En ville, il n’est pas rare que la consommation grimpe à 12 litres aux 100 kilomètres sur le modèle thermique. À l’inverse, sur route, la consommation se montre très raisonnable. De toute manière, l’Arkana s’apprécie davantage à petit rythme. Pas vraiment dynamique dans son comportement, ce SUV compense par une conduite sécurisante et facile. Il se manie bien et offre une bonne vue périphérique. L’insonorisation est satisfaisante tout comme les bruits de roulement réduits. En somme, c’est un modèle agréable à rouler et qui se présente comme une bonne familiale.

Les gros rouleurs pourront sans problème se tourner vers les versions hybrides qui se montrent économiques à l’usage tout en offrant une souplesse idéale en milieu urbain.

Renault Arkana : un habitacle surprenant !

L’habitacle de l’Arkana se montre accueillant. Le tableau de bord est remarquable dans sa présentation. C’est très statutaire avec une planche de bord joliment dessinée. On trouve au centre l’écran central Easy Link de 9,3 pouces. Il donne accès à toutes vos applications et peut se connecter directement à votre smartphone. Vous aurez aussi l’opportunité de toucher au multi-sense, qui vous permet de choisir le mode de conduite, la rigidité de la direction ou encore l’ambiance lumineuse. Tout cela contribue à faire du Renault Arkana, un modèle résolument technologique pensé pour les familles. Les nombreuses aides à la conduite peuvent être calibrées directement depuis l’écran central ou bien le compteur numérique de 10,2 pouces.

Le Renault Arkana offre de belles selleries, avec des jeux de matières agréables à l’œil et au toucher. Le dessin de la console centrale, dans la partie basse, se montre plutôt lourd mais fonctionnel. Le sélecteur de vitesse est très imposant, mais sa prise en main est plutôt correcte. Au niveau des places arrière, l’assise est bonne, tout comme la hauteur disponible au niveau de la tête.

Les rangements pourraient être plus nombreux, mais on trouve un coffre suffisamment vaste, avec un plancher presque plat au niveau des places arrière. Notons que la finition RS Line dispose de touches colorées et de faux inserts en carbone. Le tout renvoie une image plutôt qualitative, dans les bons standards de la catégorie.

Le style SUV coupé du Renault Arkana

Lorsque l’on regarde le Renault Arkana, il se passe différentes choses. Déjà, on reconnaît tout de suite la « patte » de Renault avec les optiques en « C » qui rejoignent le losange au centre. Une ligne qui souffle comme un air de déjà-vu puisque toute la gamme dispose du même faciès. La ligne de caisse est joliment galbée, avec une ceinture de caisse étonnamment basse, aidée par un renflement de bas de caisse. Le pavillon est fuyant ce qui donne l’illusion de voir la partie haute d’une Renault Talisman. L’ensemble fonctionne assez bien, avec de belles jantes de grand diamètre qui assoient bien le Renault Arkana.

L’arrière est la partie la plus travaillée. On trouve une minuscule malle arrière, assurant la liaison entre le coffre et la lunette arrière. Coquetterie oblige, la marque au losange a fait l’impasse sur l’essuie-glace arrière, afin d’aboutir sur une ligne plus pure. On notera aussi la présence d’extensions d’ailes pour bien rappeler qu’il s’agit d’un 4×4. Ou plutôt de l’image d’un 4×4 puisque le Renault Arkana est une pure traction.

Le Renault Arkana mesure 4,59 mètres de long, pour 1,82 mètre de large et 1,57 mètre de haut. Il dispose d’un empattement de 2,72 mètres et d’un volume de coffre allant de 480 à 513 litres en fonction de la motorisation. Sièges arrière rabattus, cette capacité grimpe à près de 1 300 litres.

En entrée de gamme, le Renault Arkana est proposé en finition Zen. Plutôt basique dans sa présentation, il intègre d’office les jantes alliage de 17 pouces, le système Easy Link et son écran de 7 pouces ou encore la caméra de recul. Au niveau du style, cette finition fait l’impasse sur les touches chromées et les vitres teintées. Justement, la finition Intens permet au Renault Arkana de disposer de jantes alliage 18 pouces qui remplissent mieux les ailes. On trouve cette fois un écran de 9,3 pouces pour l’Easy Link, un habitacle mieux fini, avec davantage d’habillages et le Renault Multi-Sense qui donne l’accès à plusieurs modes de conduite. Enfin, la finition RS Line est plus sportive dans sa présentation. Elle est également la plus richement dotée, avec de série le pack Assist, la détection d’obstacle latérale, les sièges avant chauffants et des jantes alliage noires, en 18 pouces. En option, vous pourrez ajouter de belles peintures métallisées, des packs de personnalisation, le système audio Bose ou encore le toit peint en noir. L’option la plus remarquable, c’est certainement le toit ouvrant électrique. Celui-ci apporte davantage de luminosité dans l’habitacle. C’est d’autant plus agréable pour les enfants que cette option, facturée à 900 euros, prend la forme d’un vaste toit panoramique.

D’une manière générale, le Renault Arkana s’inscrit pleinement dans la gamme Renault. Il en reprend les codes stylistiques existants, sans en apporter de nouveaux pour autant.

Le saviez-vous ? Si le Renault Arkana dérive du Samsung XM3, il existe également une version russe du Renault Arkana, reposant sur une base de Dacia Duster 2. Cette dernière n’est toutefois pas livrable en Europe.

Le Renault Arkana face à ses concurrents

Le Renault Arkana est le premier SUV coupé généraliste. Dès lors, la concurrence n’est pas encore très développée. Si le Volkswagen Taigo a été dévoilé dernièrement, il se positionne comme un modèle plus petit, du segment inférieur. Dans les faits, la concurrence viendra très probablement de Peugeot, qui pourrait développer une version coupé du Peugeot 3008. Verra-t-on un retour du Peugeot 4008 sous cette forme ? Pour l’heure, rien n’est encore moins sûr. Mais il y a fort à parier que les bons volumes de vente de ce SUV donnent des envies à des marques rivales, comme Citroën, Ford ou peut-être même Fiat. D’ici-là, le Renault Arkana évolue seul, ce qui est très rare de nos jours.

La gamme Volkswagen, qui se laisse porter par les tendances, pourrait bien s’ouvrir assez rapidement aux SUV coupés dans différentes tailles. Un Tiguan coupé, c’est un modèle qui pourrait largement avoir sa légitimité au sein de la gamme.

Ce qu’il faut retenir du Renault Arkana

Bien construit et agréable à conduire, le Renault Arkana est assurément une réussite. Très souple, il se montre efficace sur tous les terrains, malgré des puissances qui auraient pu être plus élevées. Toutefois, la transmission est efficace, tout comme le châssis qui gomme assez les aspérités. Pour profiter pleinement de l’agrément de conduite, nous vous recommandons le moteur 1.3 TCe et ses 160 chevaux. La micro-hybridation est imperceptible à l’utilisation. Elle permet de profiter de bonnes performances et d’un plaisir de conduite certain. Les versions hybrides et hybrides rechargeables se montrent plus économiques à l’usage, surtout la seconde. Cependant, notez bien que ces versions plus efficientes sont associées à un moteur essence atmosphérique assez classique, avec des performances bien moindres.

Pour terminer, le Renault Arkana s’impose comme une familiale tout à fait recommandable. Plutôt habitable, il casse les a priori que l’on pourrait avoir sur le segment des SUV coupés. En démocratisant cette catégorie dans le segment généraliste, Renault a visé très juste. Un pari aujourd’hui récompensé par des volumes de vente dans la bonne moyenne. Puisqu’il a réussi à distancer le Kadjar, l’Arkana est donc définitivement un très bon choix.

Vous souhaitez en savoir plus sur la gamme Renault neuve ? Alors, découvrez nos essais auto de la Renault Twingo, de la compacte Renault Mégane, du Renault Captur, de la Renault Clio et du Renault Kadjar.

Commentez cet article