Marché automobile de Mai : une progression en trompe l’œil

Un moteur hybride

En mai 2021, les ventes de voitures neuves ont repris un peu de couleur.  Au global, les immatriculations ont grimpé de 46% par rapport à mai 2020 avec 141 041 ventes. Sur le début de l’année 2021, la progression est également très forte avec +50% de ventes par rapport aux 5 premiers mois de 2020.

Cependant, ces bons chiffres sont à relativiser si on compare à une année plus « stable » comme 2019 : -27% de ventes entre mai 2021 et mai 2019. La chute atteint -22% sur les 5 premiers mois de 2021 en comparaison de début 2020.

L’électrique se stabilise et record pour l’hybride rechargeable

Alors que les nouveautés s’enchaînent dans la catégorie des voitures électriques (Citroën ë-C4, Skoda Enyaq, Dacia Spring…), l’euphorie commence à s’essouffler. Les ventes d’électriques représentent 8,2% du total et plus de 11 562 unités. La star du marché, la Renault Zoé, devrait reprendre la première place des ventes devant la nouvelle 208 électrique.

La surprise vient des hybrides rechargeables qui se sont écoulées à plus de 12 800 unités. La part de marché de l’hybride plug-in atteint donc un record avec 9.1% du total. Les modèles haut de gamme chez Porsche, Volvo ou Jeep commencent à devenir populaires.  La « démocratisation » de l’hybride plug-in devrait également venir avec Renault et le Captur E-Tech. Cette  motorisation reste en effet assez coûteuse avec des prix d’entrées qui dépassent 30 000 € (Voir les prix des hybrides rechargeables sur Watt Voiture).

Au niveau du mix des motorisations, le Diesel continue de perdre des points. La tendance devrait se confirmer avec l’interdiction prévue dans certains centres-villes pour ces véhicules. L’hybride « non rechargeable » profite de la situation et s’octroie 17 % des ventes.

Marques : Renault reprend des couleurs, bilan plus mitigé chez Stellantis

Du côté du Groupe Renault, le mois de Mai permet de reprendre un peu d’air. La Renault Clio et la Dacia Sandero se placent en première et deuxième marche du podium. Les citadines de l’Alliance tirent donc les ventes.

Chez Stellantis, le bilan est plus contrasté. Peugeot place la citadine 208 et le crossover 2008 au 3e et 4e rang des ventes. Citroën connaît plus de difficultés avec la C3 qui quitte le Top 5 des ventes. La marque aux chevrons devrait compter sur la montée en puissance de la nouvelle C4 sur les prochains mois. Fiat et Opel sont également en difficulté avec -53% et -51% si on compare avec mai 2019.

Chez les étrangers, VW est en forme et talonne désormais Citroën avec 6.5 % du marché. Les constructeurs Kia, Hyundai, Mini, Suzuki ou Toyota profitent aussi de la reprise. C’est plus difficile pour Smart qui plonge tandis que Mercedes n’est pas vaillant. L’américain Ford voit également sa part de marché s’éroder avec -42% par rapport à mai 2019.

Rédigé par
La Rédaction
Commentez cet article