On a aperçu le prochain Nissan Juke

Le prochain Nissan Juke 2019 que l'on a aperçu

3 septembre ! Une date très attendue pour découvrir enfin à quoi va ressembler la seconde génération du Juke de Nissan. Le constructeur japonais a joué sur notre patience durant des mois pour ne présenter le Juke que sous un camouflage. Le SUV nous dévoile cette fois-ci une partie de sa silhouette.

Un crossover plus agressif !

C’est au cours du teaser diffusé par Nissan que l’on sait aperçu de la carrosserie du nouveau Juke, enfin de l’avant de la carrosserie ! Si la première génération s’est montrée plus « sage » sur le plan design, ce nouveau volet nous a fait comprendre qu’il a laissé de côté sa timidité au profit d’un look plus agressif, rien qu’à entrevoir sa face avant.

En effet, ses feux de jour semblent plus futuristes et ses phares attirent les regards par leur forme étoilée. Une large calandre en V chromée vient en renfort. Les quelques secondes du teaser nous ont également permis d’observer un revêtement bicolore, rouge pour la carrosserie et noir pour le toit. Selon certaines sources, la longueur du Juke 2020 pourrait augmenter de quelques millimètres pour un total de 4200 mm.

Vue arrière du nouveau Nissan Juke de 2019

Mais encore ?

Par l’alliance Renault-Nissan, ce SUV héritera de la nouvelle plateforme technique CMF-B qu’on peut déjà retrouver sur la Clio V et la Captur 2. Son intérieur sera sans doute spacieux et hyper confortable et se dotera de toutes les dernières technologies de Nissan.

Selon les bruits de couloir, le nouveau Juke sera privé d’une motorisation diesel dCi. On pourra toutefois retrouver sous le capot le 3 cylindres 1.0 DIG-T de 117 ch déjà utilisé sur la Micra. Une déclinaison hybride rechargeable 1.6 e-Power de 130 ch viendra certainement étoffer la gamme dans le courant du printemps 2020. Des rumeurs laissent également entendre qu’une version 100 % électrique fera surface bientôt.

Après le 3 septembre, la commercialisation du nouveau Juke se fera fin 2019 ou début 2020.

Rédigé par
La Rédaction
Commentez cet article