Quels risques pour votre pare-brise en période de froid ?

pare brise froid

En période hivernale, vous devez apporter une attention toute particulière à votre pare-brise. En effet, avec des températures plus basses, le risque d’impact ou de fissure augmente sur votre pare-brise. De plus, si votre véhicule a tendance à passer la nuit dehors, le givre peut parfois fendre partiellement votre pare-brise. Voici le détail des risques auxquels les vitrages automobiles sont exposés.

Pourquoi pare-brise et froid ne font pas bon ménage ?

 

En réalité, ce sont les écarts de température entre intérieur et extérieur qui peuvent entraîner un pare-brise impacté, voire fissuré. À l’intérieur, vous aurez tendance à mettre naturellement le chauffage pour vous réchauffer. Cependant, les températures extérieures demeurent toujours aussi basses. Votre pare-brise peut alors être plus sujet aux impacts.

Malheureusement, un impact peut très vite arriver. Il suffit d’un gravillon qui vient heurter votre pare-brise lorsque vous roulez derrière un véhicule. Parfois l’impact est minime, à peine détectable à l’œil nu, mais il est bel et bien présent. Il faut donc que vous puissiez réagir immédiatement sous peine de voir la situation se dégrader rapidement, avec l’apparition d’une potentielle fissure.

D’ailleurs, vous n’êtes pas obligé de procéder au remplacement de votre pare-brise, car en fonction de la taille de l’impact, une réparation est parfois possible. Pour ce faire, l’impact doit être inférieur à la taille d’une pièce de deux euros, mais également ne pas être situé dans le champ de vision du conducteur.

Autres conditions nécessaires :

  • la fissure ne doit pas se trouver à moins de 4 cm du bord du vitrage
  • et à moins de 2 cm du détecteur de pluie.

 

Quels sont les risques en période de froid pour votre pare-brise ?

 

En période de froid, votre vigilance doit être de mise concernant le vitrage automobile. Sans protection contre le froid, vous risqueriez d’avoir un impact, ou pire, une fissure, ce qui représente un risque majeur pour le conducteur et pour le véhicule. La fissure occasionne une visibilité réduite. De plus, vous risquez une contravention si celle-ci fait plus de 30 cm. C’est une infraction de quatrième classe avec une amende de 375 €.

Si la sanction est aussi lourde c’est parce qu’une glace fissurée devient vulnérable aux chocs, car elle a perdu en résistance. De même, sa résistance à la vibration est considérablement réduite, ce qui peut entraîner une casse complète.

Protéger son pare-brise pour éviter les dommages

 

Afin de dégager le givre plus rapidement de votre pare-brise, vous pouvez utiliser un grattoir. Sachez également qu’il existe des bâches spécifiques qui peuvent recouvrir l’intégralité de votre véhicule. C’est un achat à considérer, surtout si votre véhicule est garé à l’extérieur, sans aucun abri.

En outre, pour limiter les écarts de température, mettez en route votre moteur un peu avant de prendre la route, en diminuant au maximum le chauffage.

Si vous avez encore des doutes sur la protection à adopter sur votre pare-brise en période de froid, ou si malheureusement vous avez un impact, cliquez ici pour vous tourner vers un professionnel aguerri. En effet, un expert du vitrage automobile est en mesure de vérifier l’état général de votre pare-brise et d’effectuer une réparation si cela est possible. Grâce à son action, vous vous prémunissez contre des dommages supplémentaires.

En période de froid, vous devez faire preuve de vigilance. Un pare-brise impacté peut avoir des conséquences très lourdes pour votre sécurité. C’est pourquoi nous vous recommandons d’adopter des gestes simples, et si nécessaire, de vous tourner vers un professionnel.

 

Rédigé par
La Rédaction
Commentez cet article