En novembre 2017, avec la disparition annoncée de l’accueil du public au sein des Préfectures et sous-préfectures de France, les usagers vont devoir se tourner vers d’autres solutions pour effectuer leurs démarches de Service Public, notamment liées au(x) certificat(s) d’immatriculation de leur(s) véhicule(s) et autres permis de conduire ou passeports.

Carte grise en ligne

Vers la dématérialisation des demandes

Dès la fin de l’année civile, il faudra tout simplement s’orienter vers des prestataires habilités et agréés par l’État (professionnels de l’automobile, garagistes, concessionnaires, etc…) ou passer par internet pour réaliser une demande de carte grise : effectuer un changement de titulaire, déclarer un changement de domicile ou demander un duplicata du certificat après la perte, le vol ou la dégradation de son titre d’immatriculation, etc…

Dans le premier cas, rien de nouveau car depuis avril 2009, le Ministère habilite de professionnels en capacité de répondre au traitement des demandes, notamment via internet, comme c’est le cas pour la plateforme Cartegrise.com. En octobre 2016, ce site a publié les résultats d’une enquête pour connaître la perception des usagers vis-à-vis d’une dématérialisation complète des démarches administratives. L’infographie ci-dessous en fait ressortir les principales tendances :

 

Les cartes grises sur Internet

 

Prix carte grise : plus d’augmentations que de baisses en 2017

 

Outre ces importants changements programmés au niveau institutionnel, de nombreuses évolutions tarifaires viennent d’être opérées sur le coût du cheval fiscal dans plusieurs régions, à l’instar de ce qu’il s’était passé en Bretagne en 2016. Statut quo pour 8 d’entre elles néanmoins : la Normandie, la Bretagne, les Pays de la Loire, la Nouvelle-Aquitaine, l’Ile-de-France, l’Occitanie, Provence-Alpes Côte d’Azur et la Corse. On n’oublie pas non plus de citer la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique pour les DOM. News-Auto vous offre 10 € en code promo pour Cartegrise.com, soit votre carte grise sur Internet à 19.90 €.

 

Pour ces régions, la majoration est importante

 

Avant toute-chose, il convient de tenir compte de l’évolution de la carte administrative et du passage de 22 à 13 régions au tout début de l’année dernière, pour comprendre ces évolutions tarifaires. Ainsi, au 1er janvier en Métropole, la région Centre Val-de-Loire acté une augmentation de 17% opérant désormais avec un tarif fixé à 49,80 euros par cheval fiscal. En Outre-Mer, seule l’Ile de la Réunion a évolué et nivelé son tarif vers le haut, passant de 39,00 à 51,00€ soit 30% d’augmentation !

Autre région qui a connu une forte hausse, d’autant plus significative : la Franche-Comté. Fusionnée à la région Bourgogne, son tarif a grimpé de 42% (hausse de 15 euros) pour s’aligner sur sa voisine bourguignonne. Le cheval fiscal dans cette nouvelle région Bourgogne Franche-Comté cumule désormais, lui aussi ; à 51,00€.

Cas plus complexe du côté de la région Grand-Est. Résultante de la fusion entre l’Alsace, la Champagne-Ardenne et la Lorraine, cette nouvelle aire régionale va connaître une évolution échelonnée pour une harmonisation à 42,00€/CV prévue en 2019. Pour rentrer dans le détail, cette année, le tarif alsacien a augmenté de 5% et atteint 37,33€/CV ; le tarif champenois a été rehaussé de 7% et s’aligne aujourd’hui à 38,33€. A contrario, la Lorraine a connu une petite baisse de 1,00€ et s’affiche actuellement à 44,00€.

 

Déflation pour les Auvergnats et Nordistes

 

Du côté des baisses, à l’image du Grand-Est, une harmonisation par étapes est lancée dans les Hauts-de-France. Des deux anciennes régions constituant cette nouvelle communauté territoriale, le Nord-Pas-de-Calais sera aligné sur les 33,00€ de la Picardie d’ici 2021. Une baisse de 2,40€ par an sera appliquée. A ce jour, dans le Nord-Pas-de-Calais, le montant est de 42,60€/CV.

Enfin, en Auvergne-Rhône Alpes, les Auvergnats bénéficient désormais des dispositions appliquées jusque-là pour leurs amis Rhodaniens soit un tarif de 43,00€/CV. En outre, les propriétaires de véhicules dits propres peuvent désormais être exonéré à 100% du tarif sur leur carte grise, contre 50% auparavant.

 

Source : CarteGrise.com