Près de deux ans. C’est ce qui sépare la sortie de la Mercedes AMG GT et ses versions décapotables : GT Roadster et GT C Roadster. Après avoir été dévoilées via des photos sur Internet, elles ont effectué leur première apparition publique lors du Mondial de l’Automobile à Paris. Mais à part le toit en moins, qu’ont-elles de si particulier ?

L’AMG GT C Roadster

Mercedes AMG GT C

La Mercedes AMG GT C Roadster

En embarquant respectivement 476 et 557 chevaux, dissimulés sous un interminable capot, les GT Roadster et GT C Roadster se positionnent entre la GT (462 ch) et la version GT R (585 ch). Et pour parvenir à cela, Mercedes a offert à ses deux nouvelles flèches d’argent un V8 biturbo de 4 litres. Cette puissance, couplée à un poids avoisinant les 1 600 kg, permet aux GT Roadster et GT C Roadster d’effectuer le 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes, ainsi que d’atteindre une vitesse maximale supérieure à 300 km/h. Le châssis et la structure étant fabriqués dans un mélange d’acier, de magnésium et d’aluminium, l’AMG GT Roadster ne prends que quelques 500 kg.

mercedes-amg-gt-c-2

mercedes-amg-gt-c-4

mercedes-amg-gt-c-5

Sans oublier le fait que, à ciel ouvert, piloter ces supercars est également une expérience sonore. Car dans ce domaine, AMG n’a rien à envier à personne. Le son très grave mais très puissant de leurs voitures se distingue, et ce pour notre plus grand plaisir. Pour profiter de cette sonorité démentielle, il ne suffit que de onze secondes afin d’ouvrir le toit, opération réalisable jusqu’à une vitesse de 50 km/h.

La ligne extérieure ne change que sensiblement, en empruntant notamment le pare-choc avant de l’AMG GT R. La technologie est également omniprésente, comme dans tous les modèles de la marque allemande. En attendant l’officialisation de ses tarifs, il nous est encore permis de rêver…

Photos : Motor1