Lorsque nous remontons le temps, nous nous rendons compte que le monde de l’automobile a connu des modèles qui malgré le temps qui passe, restent intemporels. En 1955, la DS de Citroën faisait ses premiers pas avant de devenir aujourd’hui la voiture préférée du peuple français.
Avec DS qui désormais, devient une marque à part entière, vous vous demandez peut-être à quoi ressemblait le modèle d’origine du grand constructeur. Pour vous faire découvrir tout sur le modèle, nous avons détaillé son historique automobile. C’est par ici !

Citroen DS

Les débuts dans sa ville natale

La Citroën DS s’offrait sa première présentation publique au Paris Motor Show de 1955. Des milliers de gens entassés sur le stand du constructeur souhaitaient avoir un aperçu de la nouvelle voiture futuriste. Et alors, ce qu’ils verront une fois les couvertures retirer transformera tous les autres véhicules concurrents en objets préhistoriques : la Citroën DS était là.

Plus de soixante ans après, le style contemporain unique de la DS et ses suspensions hydropneumatiques (celles-ci peuvent abaisser et relever le véhicule) continueront de faire parler. Pour anecdote, quarante-cinq minutes après sa présentation, 749 clients franchiront le pas pour finir au nombre de 12 000 au soir de la première journée de la levée de voile. Plus de 1 455 746 exemplaires du véhicule seront vendus dans le monde suite à cet événement.

De dignes héritières DS

Équipée du moteur à essence de 4-cylindres développant 130 ch, la berline DS se découvrira entre 1958 et 1959 des consœurs en cabriolet et en modèle break reprenant sa belle plastique et ses caractéristiques techniques. De plus, les prouesses techniques de la voiture étaient si considérables qu’elle fut choisie comme participante au Rallye de Monte-Carlo en 1956 et en 1966 ; deux compétitions qu’elle gagnera d’ailleurs.

La bienveillante DS

Alors qu’elle fut sélectionnée en qualité de voiture présidentielle du Général de Gaulle, la Citroën DS sera la pièce maitresse qui sauva la vie du leader politique au cours d’un attentat en 1962 à Petit-Clamart. Touché par une centaine de projectiles et des pneus crevés, le véhicule a réussi à se sortir du guet-apens grâce à son excellente maniabilité.

Bien qu’en 1968, les ingénieurs aient décidé de lui redonner un petit coup de jeune, Citroën arrêtera la production en 1975 du véhicule le plus célèbre de France.

Les dates clés de la DS

Proposée par le site www.vendezvotrevoiture.fr, la timeline est très complète.