En France, le prix du cheval fiscal, qui détermine l’essentiel du tarif de la carte grise, est fixé librement par le Conseil Général de chaque région. Cette politique locale débouche donc sur de grandes inégalités géographiques, les tarifs pouvant varier du simple au double, voire pire. Petit état des lieux du prix du cheval fiscal par département, une loterie qui ne fait pas que des heureux.

Pourquoi de tels différentiels ?

Avant de parcourir les départements où les prix du cheval fiscal sont les plus prohibitifs et les plus accessibles, plantons le décor avec le contexte qui a débouché sur de tels écarts. Le cheval fiscal est l’un des rares leviers sur lequel les régions ont encore la main. Lorsqu’elles souhaitent augmenter leurs rentrées, c’est donc presque systématiquement le tarif de la carte grise qui est impacté. Et vu les problèmes de trésorerie rencontrée par la plupart des Régions, nous avons assisté à une véritable envolée du prix du cheval fiscal durant les 10 dernières années.

Il est évident que pour combler un trou, une Région peut aussi réduire ses dépenses. Des efforts ont été faits, mais n’ont pas été suffisants pour enrayer la hausse des prix, même si c’est la stabilité des prix qui s’est imposée en 2015… Soit l’année des prochaines élections régionales. Hasard du calendrier ou pas, nous vous laissons juger.

carte-grise-prefecture

Cheval fiscal : les départements les plus chers et les moins chers

Suivant votre région de résidence, le cheval fiscal vous coûtera entre 3,2 et 51,2 € ! Si la plupart des biens de consommation sont plus chers sur les îles, les automobilistes îliens bénéficient des tarifs carte grise les plus bas de France. À Saint-Pierre-et-Miquelon, le cheval fiscal ne coûte que 3,2 €, tandis qu’il est de seulement 6 € à Mayotte. Plus proche de la métropole, les Corses ne payent que 27 € le CF. Sur le continent, c’est la Picardie qui propose les prix les plus intéressants (33 €).

À l’opposé du classement, on retrouve depuis de nombreuses années à la première place la Région PACA, et son tarif prohibitif de 51,2 € par cheval fiscal. Elle est désormais talonnée de peu par la Bourgogne, qui exige 51 € par CF depuis 2014. Enfin, la 3e place du classement des régions les plus chères est occupée par le Pays de la Loire, et son tarif à 48 €.

Des disparités encore plus flagrantes : l’exonération pour les véhicules verts

Le pourcentage d’exonération offert sur le prix du cheval fiscal pour les véhicules verts (électriques, hybrides, LPG, etc.) est également laissé à la discrétion du Conseil régional, ce qui engendre de nouvelles disparités. Dans la majorité des régions, l’exonération est de 100 %, tandis qu’une poignée d’entre elles offrent une réduction limitée à 50 %. Il y a cependant 2 exceptions notoires, qui font payer le plein tarif du CF aux véhicules propres : le Languedoc-Roussillon, mais surtout la Région PACA et son cheval fiscal le plus cher de France ! Pour en savoir plus sur le prix de la carte grise, région par région rendez-vous sur eplaque.fr !