Si le marché des voitures neuves est en baisse, la vente des voitures d’occasion est nettement supérieure en cette fin d’année 2014. Par contre l’entretien des automobiles ne semble plus être réalisé avec autant de rigueur qu’il y a quelque temps. Il semblerait que désormais les français attendent l’urgence pour emmener leur véhicule chez le garagiste.

vente-voiture-occasion

Augmentation de 5.6 % en octobre de ventes de voitures d’occasion

Depuis 2007 on n’avait pas connu une telle augmentation de ventes de voitures d’occasion. Selon le premier site européen : AutoScout24, 516 425 transactions auraient eu lieu au mois d’octobre représentant une progression de 5.6 % mais entrainant une baisse de ventes des voitures neuves à 3.8 %. Pour l’année 2014, les ventes d’occasion sont en hausse de 2 % sur les 10 premiers mois de l’année avec une augmentation de 1.4 % de voitures neuves toujours pour cette même période. En France aujourd’hui il se vend une voiture neuve pour 3 d’occasion et depuis le début de l’année environ 4.6 millions de véhicules d’occasion ont changé de mains.

Pourquoi les voitures d’occasion remportent-elles un tel succès en 2014 ?

Si les voitures d’occasion remportent un tel succès actuellement la première raison est de constater combien les français sont attentifs à leurs dépenses. Une seconde raison vient de la part des constructeurs par leur volonté de « pousser le métal ». Ils écoulent leur fabrication afin de faire tourner leurs usines. Pour cela ils commercialisent par exemple des véhicules de démonstration qui se retrouvent rapidement sur le marché de l’occasion.

entretien-auto

Les visites chez le garagiste sont plus rares mais les factures plus douloureuses

Les automobilistes attendent de plus en plus la grosse panne pour se rendre chez leur garagiste, malheureusement l’attente rend la facture plus douloureuse. En 2013, 33 milliards ont été dépensés pour la maintenance de nos véhicules, ce qui représente 3 % par rapport à 2012. Un pourcentage qui reste sensiblement identique depuis 2008. Pourtant, le garagiste a une baisse de 2.3 % des pièces détachées remplacées et leur prix subissent chaque année une augmentation régulière de 2.6 %. D’autre part les services d’entretien demandés par les automobilistes se sont réduits à 4 % alors que leur coût a subi une augmentation de 3.5 %. L’INSEE après étude l’explique ainsi : « La spécialisation accrue de la main-d’œuvre et la complexité des réparations liée à l’électronique embarquée. Ainsi, le prix de la plupart des opérations d’entretien, facturées au forfait, augmente. » L’alternative pour trouver des pièces à meilleur tarif se trouve toujours sur Internet, à titre d’exemple, un condensateur de clim chez Renault (pour ma Clio 3) coûte environ 400 € (source : renault.fr/apres-vente/revision-entretien/revision/revision/climatisation/), alors qu’en ligne les tarifs démarrent à 85 € (source : piecesauto.fr/pieces-detachees/condenseur). Pour la main d’oeuvre, il faudra voir directement avec un garagiste près de chez vous, que vous pouvez trouver sur ce site. Si vous êtes bricoleur, vous pouvez toujours mettre les mains dans le cambouis et monter vous même les pièces auto, dans le cas du condensateur de clim, il y a cette vidéo pour l’installation du compresseur.

Le budget moyen automobile pour les français en quelques pourcentages

En 2013, 11 % des dépenses ont été consacrées au budget des frais d’automobile par chaque ménage soit 124 milliards globalement ou 4 300 € par famille. L’achat de la voiture d’occasion ou neuve représente 28 %, les frais d’entretien 27 %, le carburant 31 % et les dépenses annexes : assurance, péages, parkings 14 %. Force est de constater que depuis 2012 les dépenses en carburant sont à nouveau le premier poste des dépenses concernant le budget automobile.

Crédit photo : UFC Que Choisir