Toyota Yaris 2014

Avec une 3ème génération lancée il y a de cela maintenant 3 ans dans toute l’Europe, la Toyota Yaris s’offre un petit coup de jeune bienvenu pour l’été et donc un véritable rafraichissement dans les règles de l’art à l’intérieur comme à l’extérieur. Un style plus dynamique et plus frais qui risque bien de reconquérir le cœur d’une clientèle quelque peu égarée ces derniers temps. Une évolution stylistique notable mais une gamme de blocs moteurs sensiblement similaires. Ces changements sauront-ils être suffisamment convaincants pour attirer encore plus de clients potentiels ?


Un look extérieur et intérieur complètement repensé

Lorsque nous regardons de plus près le lifting de cette 3ème génération de la petite citadine nippone et urbaine à succès, on remarque immédiatement des feux avant et une calandre modifiée désormais en forme de X. Littéralement coupée en deux par le logo, la calandre de cette petite Yaris lui permette d’afficher un faciès avant vraiment attirant dans la lignée des citadines sportives et modernes d’aujourd’hui. Se distinguant de la concurrence et de sa principale rivale, la petite Aygo, cette nouvelle Yaris se dote désormais de blocs feux à diodes électroluminescentes à LED complètement redessinés. L’adoption d’un diffuseur au sein même du bouclier avant ainsi que de retouches dans les volumes situés autour de la plaque d’immatriculation sont également des changements notables et franchement très réussis, il faut l’avouer. On peut donc clairement dire que c’est en fait l’aérodynamisme général de cette Yaris 2014 qui a été repensé.

Yaris 2014

nouvelle Yaris 2014

 

Feux Yaris 2014

L’habitacle, lui aussi, fait également les frais du coup de pinceau de la marque nippone qui avait comme objectif de répondre encore davantage aux attentes de ses clients en matières d’espace, de qualité mais aussi de couleurs. Les équipements sont donc plus nombreux et les couleurs proposées un peu plus joviales.

interieur Yaris 2014

Du changement mais pas sous le capot

Pour restyler sa Yaris, Toyota ne semble pas vraiment avoir été au bout des choses car quelle déception d’apprendre que la gamme moteurs reste complètement inchangée. On reste ainsi un peu sur notre fin avec les trois blocs déjà utilisés auparavant que sont le bloc 1.1lD-4D hybride (véritable porte-drapeau de la Yaris actuellement), 1,0l et 1,3l essence. Quand on sait qu’en 2013, la Toyota Yaris se positionnait directement à la 10ème place des voitures neuves les plus vendues dans toute l’Europe, on peut donc se dire que le constructeur nippon a encore de jolies cartes à abattre pour sa petite Yaris. Alors à quand la 4ème génération ?