permis de conduire

Réduire les délais d’attente, aucun inspecteur dans les salles de code, quelques minutes en moins de conduite et abaisser l’âge de la conduite accompagnée : voici les différentes mesures prises par le ministre de l’intérieur et annoncées sur Europe 1 en ce 13 juin 2014.

Les inspecteurs uniquement dans les voitures d’examen

L’objectif de la réforme est de permettre aux candidats d’obtenir leur permis de conduire plus rapidement qu’à l’heure actuelle. Pour se faire il faut impérativement réduire les délais d’attente. En conséquence deux mesures viennent d’être prises sur l’emploi du temps des inspecteurs. Il n’y aura plus d’inspecteurs dans les salles de code : ils seront remplacés par d’autres fonctionnaires comme par exemple des retraités de la gendarmerie et de la police et peut-être même par des entreprises privées. Mais encore, pour gagner du temps, l’examen de conduite serait réduit de 3 minutes, il passerait de 35 à 32 minutes.


Un résultat qui serait positif

A la date d’aujourd’hui, pour repasser son permis en cas d’échec, il faut compter une moyenne de 100 jours. Les inspecteurs sont à peine 1 000 et il ne semble pas que la solution aille vers l’augmentation du nombre de postes. Entre le temps libéré au passage du code et les trois minutes de moins de conduite, il s’avère que ce serait 117 000 places d’examens supplémentaires qui s’offriraient chaque année. Cette dernière modification est très avantageuse puisqu’elle ne coûte pas un seul euro.

La conduite accompagnée dès 15 ans

A ce jour la conduite accompagnée n’est possible qu’à partir de 16 ans, elle serait abaissée à l’âge de 15 ans. L’objectif est de permettre aux jeunes de rouler plus longtemps sous contrôle. La raison est que les études prouvent que les accidents des jeunes conducteurs interviennent souvent après 6 mois de l’obtention du permis.