C’est une première au niveau national et c’est la ville de Strasbourg qui est la première ville en France à en faire l’expérimentation. Mais de quoi parlons-nous ? En réalité, la ville vient tout juste d’installer un décompteur de temps d’attente afin que les piétons puissent savoir précisément combien de temps leur faudra t-il encore attendre avant que le célèbre petit bonhomme passe enfin au vert. Il s’agit de quelque chose de normal aux États-Unis dans les plus grandes villes mais cela va t-il également le devenir en France ? Dans tous les cas, le projet reste en cours d’étude.

décompteur feux piétons Strasbourg

La ville de Strasbourg vient d’installer 2 décompteurs de temps d’attente pour les piétons ©DNA

Des piétons moins impatients !

Si vous habitez comme moi la ville de Strasbourg, vous avez peut-être eu l’occasion de découvrir il y a quelques jours de cela d’étranges boitiers implantés sur les poteaux des feux tricolores à proximité de la chaussée du quai des Bateliers et à l’intersection du pont du Corbeau. Ces deux boitiers ont donc été placés dans des lieux stratégiques de la ville où les piétons y sont particulièrement nombreux. Dans le cadre du plan piéton instauré récemment par l’agglomération, les piétons peuvent désormais admirer un décompteur de secondes avant que le bonhomme autorisant le passage sur la chaussée devienne vert. Une première en France dont le projet a été vivement soutenu par le député PS de la ville Armand Jung.
L’intérêt premier du dispositif étant d’éviter aux piétons de se lasser du temps à attendre mais surtout d’éviter toute traversée hasardeuse et dangereuse.
Par ailleurs, il est évident que les personnes à mobilité réduite y trouveront également leur compte !

Un dispositif expérimental

Ces boitiers sont pour le moment en phase de test mais si l’expérience est jugée satisfaisante par la commune, il pourrait bien ensuite s’implanter à l’échelle nationale et se retrouver dans les principales agglomérations françaises. Par ailleurs, les cyclistes auront également droit à leur part du gâteau avec des pictogrammes spécifiques. Quant nous savons qu’en 2013, pas moins de 74 accidents de la circulation ont impliqué au moins un piéton, cela pourrait peut-être permettre de réduire considérablement ce chiffre.

Alors, aura t-on la chance de découvrir ces décompteurs de temps dans les prochains mois dans toutes les grandes villes françaises ? Affaire à suivre de près !