Alors que la plupart des leçons de conduite ont lieu dans des Peugeots 207 ou des Renaults Clio, certaines auto-écoles tentent d’attirer leurs futurs élèves en proposant des cours sur des voitures-écoles moins classiques.

Des voitures-écoles allant de la BMW série 1 à la Porsche 996

auto-école Nissan JukePour ces auto-écoles, investir dans des voitures-écoles attirantes est souvent un argument commercial. Cependant, pour certains élèves, apprendre à conduire dans une BMW série 1 peut être facteur de motivation supplémentaire – et l’on sait à quel point la motivation et l’assiduité aident à obtenir le permis de conduire.
Quelques auto-écoles proposent des voitures-écoles particulièrement originales. C’est le cas de l’Auto-Ecole Le Rond Point de Rennes, à Nantes, qui propose une formation sur Porsche 996 de 1999, ou de l’Auto-Ecole Driving School, à Toulon, qui dispose d’un des seuls modèles de Nissan Juke-R de France.

Chercher une auto-école avec des voitures originales reste moins utile qu’une vraie comparaison d’auto-écoles

Personne ne se plaindra d’apprendre à conduire en Porsche. Toutefois, choisir une auto-école à cause des voitures qu’elle utilise n’est pas forcément la meilleure idée :
• les auto-écoles doivent rentabiliser le fonctionnement de ces voitures, qui se répercute souvent sur le prix de la formation ;
• peu d’élèves auront une Porsche ou une BMW comme première voiture, alors même qu’il est conseillé d’apprendre à conduire sur un modèle semblable à celui utilisé après l’obtention du permis.

Cela ne signifie pas que les formations proposées par ces auto-écoles ne sont pas solides, mais que la voiture qu’une auto-école utilise ne peut être qu’un critère accessoire dans le choix de son auto-école. La réussite de l’examen du permis de conduire dépend essentiellement de quatre facteurs, auxquels on peut ajouter les voitures utilisées par les auto-écoles :
• le prix de la formation, des forfaits initiaux aux prestations hors forfait comme les heures supplémentaires ;
• le taux de réussite des auto-écoles, accessible dans les préfectures ou sur certains comparateurs en ligne ;
• la réputation des auto-écoles, et donc l’avis des anciens élèves, souvent exprimés sur les forums sur Internet ou par le bouche-à-oreille ;
• la proximité des auto-écoles avec son domicile, son lieu d’études ou son lieu de travail, garantie de l’assiduité si nécessaire à l’obtention rapide du permis de conduire.