En voilà un qui n’est pas prêt de décrocher le fameux passeport pour la liberté. C’est en effet sur l’autoroute A62 qu’un tout jeune conducteur novice de 17 ans accompagné de son frère ainé ont été surpris à la vitesse hallucinante de 225 km/h. Mais le pire dans cette affaire qui n’a heureusement causé aucun blessé, c’est que le conducteur en question n’avait pas encore son permis de conduire puisqu’il était encore en période de conduite accompagnée. Le jeune avait peut-être en tête l’idée d’atteindre le plus rapidement possible les 3 000 km indispensables pour pouvoir se présenter à ce tant redouté fameux examen du permis de conduire…

conduite accompagnee bmw m3Mais pas si vite !!!

Bien que l’accompagnateur du chauffard ait tant bien que mal essayé de justifier sa bonne foi auprès de la gendarmerie, il sera difficile pour lui de prouver que le jeune conducteur n’était pas sous sa responsabilité. Intercepté visiblement en pleine séance de test dynamique sur l’autoroute A62 au volant de la BMW M3 de son frère ainé, l’apprenti conducteur ne risque pas de se remettre à la conduite de sitôt. Enregistré à une vitesse de 225 km/h au lieu des 110 km/h auxquels il aura du se tenir, on peut dire que la prise de risques de la part du jeune conducteur en herbe est considérable. Fort heureusement, cet incroyable excès de vitesse n’aura pas causé d’accident.

A ce jour, l’affaire a été transmise au parquet de Toulouse où le jeune en tort devrait avoir affaire à plusieurs convocations devant le juge des enfants. Le parquet pourra également décider de la mise en application ou non de poursuites contre l’accompagnateur qui pourrait parfaitement engager sa responsabilité pénale. Quant au jeune fou du volant, il risque le retrait de son livret d’apprentissage ainsi que l’interdiction de passer l’examen du permis de conduire ! Peut-être avait-il simplement le projet de se perfectionner dans l’art du go fast ?

Ces sanctions vous paraissent-elles suffisantes ? N’hésitez pas à nous donner votre avis ci-dessous.