En cette nouvelle année 2014, vous avez peut-être pris la bonne résolution de changer prochainement de voiture ! Mais par quel vendeur allez-vous passer pour vous procurer la voiture de vos rêves ? Un concessionnaire classique, un mandataire auto ou un site indépendant sur Internet ? Sachez que la toile tend peu à peu à devenir une boutique comme une autre puisque près de 39% des français seraient aujourd’hui prêts à franchir le pas pour acheter leur voiture sur Internet sans avoir à se déplacer ni même à négocier.

achat voiture sur Internet

Internet permet de faire d’énormes économies sur n’importe quel produit et bien évidemment sur les ventes de voitures.

De nouveaux comportements d’achat

On le sait tous, Internet est une vraie mine d’or et un formidable outil pour y dégoter tout ce que l’on souhaite. On peut absolument trouver tout et n’importe quoi. De nos jours, la toile est devenue si attractive que de nombreux clients y font désormais appel pour acheter leur voiture neuve ou d’occasion. C’est ainsi que selon une enquête publiée par l’Observatoire Cetelem, 39% de la population française est désormais prête à passer par Internet pour trouver son prochain véhicule. Un constat que les constructeurs automobiles ont su faire tourner à leur avantage.

Les boutiques en ligne se développent

Voyant l’intérêt grandissant des consommateurs pour l’achat de voitures sur Internet, certains constructeurs ont décidé de lancer leur propre boutique en ligne à l’instar de Mercedes dont la concession d’Hambourg en Allemagne possède désormais sa propre boutique depuis décembre 2013. Cela devrait rapidement être suivi par l’ouverture d’une autre boutique en ligne au 1er trimestre 2014 pour sa concession de Varsovie en Pologne. Un concept qu’avait déjà expérimenté auparvanant Peugeot en 2009 qui avait réussi à vendre 1 000 Peugeot 4007 grâce à sa boutique en ligne ou encore Dacia qui s’était lancé en Italie en 2011. Néanmoins, on découvre que le phénomène est encore loin de se généraliser puisqu’il oblige parfois certains constructeurs à se mettre à dos les concessionnaires par rapport à la politique tarifaire appliquée.

Pourtant, certains professionnels de l’automobile continuent de se frotter les mains quant à l’émergence croissante de ces nouveaux comportements d’achat comme les mandataires. Ayant largement participé à l’intégration de la toile à l’acte d’achat, les mandataires comme Aramis ou encore Auto IES proposent aux utilisateurs d’acheter leur véhicule sans que ces derniers aient parfois eu l’occasion de le voir. Un concept qui cartonne et qui montre bien qu’aujourd’hui, acheter sa voiture sur le net n’est plus un acte d’inconscience mais plutôt une volonté de se simplifier la vie au maximum et de bénéficier d’un prix d’achat toujours plus compétitif.