Quand la police nationale se croit toute permise, cela donne ceci ! Une vidéo (à la fin de cet article) dans laquelle une personne handicapée ne peut malheureusement pas regagner son véhicule à cause d’un véhicule voisin qui empiète sur la ligne de démarcation de la place handicapée. Et devinez à qui appartient le fameux véhicule en question ? Aux forces de l’ordre ! Tiens donc… Censés être les dignes représentants de l’ordre public national, voilà que la police n’en fait qu’à sa tête et se gare où bon lui semble. Une vidéo qui suscite déjà de nombreuses réactions sur le web puisque la vidéo a déjà été visionnée plus de 160 000 fois en une semaine.

police place handicape

Une voiture de police garée sur une place handicapée empêche un automobiliste handicapé de remonter dans son véhicule.

Quand la police fait preuve d’incivilité

Ils sont pourtant censés faire appliquer la loi à tous mais la loi applicable à tous ne s’applique t-elle pas aussi aux fonctionnaires de police ? C’est la question que nous sommes en droit de nous poser aujourd’hui à la vue de cette édifiante vidéo.

Pour vous expliquer brièvement les faits, François est en fauteuil roulant depuis maintenant 5 ans suite à un terrible accident. Depuis, celui-ci se voit contraint de se déplacer en chaise roulante et doit emporter sa chaise partout avec lui. Étant encore capable de conduire sa voiture, équipée du fameux petit macaron bleu, il lui faut un espace suffisamment large pour pouvoir se glisser derrière le volant. Cependant, durant la soirée du vendredi 13 décembre 2013, tout ne va pas se passer exactement comme d’habitude comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo ci-dessous.

Réfutant le fait qu’il s’agisse bien d’une place handicapée, le policer refusera jusqu’au bout de présenter ses excuses à François en affirmant ne pas être en tort. Un constat surprenant qui nous laisse perplexe mais qui reste la preuve vivante de l’existence de l’abus de pouvoir chez certains policiers. Si notre but dans cet article n’était bien évidement pas de stigmatiser la profession, force est de reconnaitre qu’une telle malhonnêteté et mauvaise foi n’avaient vraiment pas lieu d’être dans cette scène si consternante… A ce jour, la sécurité publique de Savoie affirme que l’enquête est toujours en cours.

N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez personnellement !

Image : YouTube