Comme toute personne n’ayant que peu de connaissances mécaniques, vous avez peur de vous faire arnaquer en achetant une voiture d’occasion.
Pourtant, la plupart des pièges peuvent être évités en suivant quelques règles simples.

Dès la description de l’annonce, il faut que les choses soient claires et tout d’abord le prix : de nombreux vendeurs continuent de penser que le prix de référence de leur voiture est lié à l’ancienne règle du millésime qui débutait en juillet de l’année précédente. Cette règle est vraie pour les véhicules immatriculées jusqu’en juillet 1999 et dont le millésime est donc 2000. A partir de l’an 2000, le millésime correspond à l’année calendaire : un véhicule immatriculé en décembre 2000 est du millésime 2000.

Reste ensuite à déterminer le prix et là, plus de cote qui tienne : depuis plusieurs années les différentes cotes que vous trouverez sur internet ne sont plus qu’une vague estimation parfois assez éloignée des prix du marché. Une seule solution : surfer sur différents sites en comparant des modèles identiques avec un kilométrage approchant… Mais en éliminant les voitures à des prix défiant toute concurrence… qui recèlent souvent une arnaque telle que nous les décrivons sur notre site.

Au téléphone avec le vendeur, ne négociez pas tout de suite le prix, mais demandez pourquoi il vend sa voiture et assurez-vous qu’il aura, le jour de la vente, tous les papiers nécessaires : certificat de situation (anciennement non-gage), factures originales, contrôle technique original, compromis de vente etc…
Fixez le rendez-vous en plein jour car la loi ne permet pas d’annuler une vente pour un défaut visible. Contrôlez l’espacement entre les différentes pièces de la carrosserie. Celui-ci, en étant régulier, montre que la voiture n’a pas subie de déformation. Vérifiez en même temps, en regardant la carrosserie sous différents angles, qu’il n’y a pas de coups ou d’éraflures. Ouvrez et fermez toutes les portes, le coffre et le capot, s’il y a des problèmes, cela vous servira à négocier.

Mais tout ce qui précède n’est qu’un exemple. Pour connaître comment faire un examen complet sans connaissance mécanique préalable n’hésitez pas à consultez notre site : outre des astuces non citées ici pour faire une bonne affaire, vous y trouverez de nombreux essais rédigés par des journalistes professionnels, plus de 150.000 annonces, les données techniques des motorisations, des photos et le kit complet des papiers nécessaires à la vente téléchargeable en un clic.