De la DS19 à la DS5, l’histoire de l’automobile française est tout simplement fascinante. Nos chefs d’État au fur et à mesure des années, et de l’évolution technologique ont changé de véhicule pour défiler lors du 14 juillet ou pour marquer leur élection. Ces modèles parfois uniques répondent souvent à l’exigence de la fonction présidentielle. Certains d’entre eux sont même devenus mythiques. Néanmoins, le seul point commun de toutes les voitures des présidents français est qu’elles sont françaises ce qui parait logique ! Petite rétrospective de ces voitures qui ont marqué l’histoire politique du pays.

La Citroën DS19 du Président Charles de Gaulle

La Citroën DS19 du Président Charles de Gaulle

Charles de Gaulle et sa mythique DS

Lors de son élection en 1958 et jusqu’en 1969 qui marque la fin de l’ère de Gaulle, l’homme n’aura eu que pour unique véhicule de déplacement une DS et plus précisément une Citroën DS19. Cette mythique voiture qui a d’ailleurs marqué l’histoire de l’automobile française est en quelque sorte devenue une référence historique. En effet, Charles de Gaulles a pendant toute la durée de son mandat refusé de voyager à bord de véhicules blindés. C’est pourtant bien cette DS19 qui lui a sauvé la vie, à lui et à sa femme le 22 aout 1962 pendant l’attentat du petit Clamart. Sa voiture sera quant à elle criblée de balles.

La Citroën SM de Georges Pompidou

La Citroën SM de Georges Pompidou

La SM pour Georges Pompidou

Même si le président continuera pendant le début de son mandat en 1969 à utiliser la DS de De Gaulle, il privilégiera ensuite le choix d’une Citroën SM Opéra équipée d’un puissant moteur V6 de 145 ch et découvrable en cas de beau temps. Ce véhicule qui sera réutilisé lors de l’élection de Jacques Chirac en 1995 est mythique par sa longueur démesurée de 5,6m.

La Peugeot 604 de Valéry Giscard d'Estaing

La Peugeot 604 de Valéry Giscard d’Estaing

Giscard préfère une 604

Ayant choisi pour le début de son mandat en 1974 une DS 23 (vendue en 2011 au Salon Rétromobile de Paris à un prix de 37 000 euros), Valery Giscard d’Estaing se rabattra ensuite successivement sur une Citroën CX puis sur une Peugeot 604. C’est finalement cette Peugeot 604 grise, particulièrement adaptée à sa grande taille, qui l’accompagnera dans la plupart de ses déplacements privés.

François Mitterrand et sa Renault Safrane

François Mitterrand et sa Renault Safrane

Pour Mitterand, le choix est difficile

À partir de son élection en 1981 et jusqu’en 1995, nous avons pu avoir l’occasion de voir le président à bord d’une R30, d’une R25 Baccara et surtout dans une Renault Safrane blindée de 3,5 tonnes ! De plus, c’est bien à bord d’une Renault 5 que François Mitterand avait été photographié à l’Élysée en 1984 à l’occasion de la sortie de cette voiture mythique. Mais ce sera dans une Citroën XM que le président sortira du palais présidentiel en 1995.

Sous Jacques Chirac c'était la Citroën C6

Sous Jacques Chirac c’était la Citroën C6

Chirac : de la CX à la C6

Élu en 1995, c’est dans une Citroën CX que Jacques Chirac effectuera sa course poursuite avec les journalistes. Réélu en 2002, le chef de l’état décidera d’effectuer son tour de Paris à bord d’une Peugeot 607. Mais ce sera bien la Renault Safrane que le président privilégiera pour ses déplacements officiels. Enfin, c’est lors du défilé du 14 juillet 2005 que Jacques Chirac présentera son nouveau modèle et qui le suivra jusqu’à la fin de son mandat : Une Citroën C6 très chic.

L’ère du bling-bling avec Sarkozy

La Renault Vel Satis de Nicolas Sarkozy

La Renault Vel Satis de Nicolas Sarkozy

L’arrivée de Nicolas Sarkozy en 2007 à la tête du pays marquera sensiblement l’arrivée d’une nouvelle ère en matière de véhicule présidentiel. En effet, même si celui-ci optera pour une 607 Paladine de chez Peugeot à ses débuts, c’est bien dans une Renault Velsatis truffée de nouvelles technologies que le président effectuera la majorité de ses sorties officielles.

François Hollande opte pour la Citroën DS5 Hybrid4

François Hollande opte pour la Citroën DS5 Hybrid4

L’ère écologiste avec Hollande

Lors de son investiture en 2012 et sous une pluie ballante, c’est bien dans une Citröen DS5 hybrid4 sécurisée que François Hollande saluera sa foule. Indéniablement, François Hollande a marqué l’arrivée de l’écologie au sein du gouvernement.

 

Crédits photos : Wikipedia / ABCMoteur / LeParisien / LeMonde / Autoplus / Automobile Propre