Même si les crevaisons sur nos routes restent aujourd’hui assez rares, il existe toujours de multiples cas d’automobilistes n’ayant pas pris les précautions nécessaires à la veille de leur départ en vacances ou qui n’ont pas su éviter des objets dangereux présents sur la chaussée. La crevaison devient alors inévitable. Pour éviter la corvée de remplacement du pneu, il existe aujourd’hui les pneus « Runflat » ou encore « Run on flat » qui sont en fait des pneus anti-crevaison. Mais alors, que valent ces pneus révolutionnaires ?

Vue coupé d'un pneu runflat au-dessus d'un standard

Vue coupé d’un pneu runflat au-dessus d’un standard

La technologie Runflat

Les pneus à roulage à plat sont des pneus qui permettent de rouler avec peu ou pas de pression. En effet, ce pneu unique vous permet de continuer de rouler pendant au moins 80 km à une vitesse de 80 km/h avec un pneu crevé ! Cette alternative peut alors s’avérer être une aide précieuse pour vous permettre de trouver plus facilement l’atelier de réparation le plus proche de votre position. Disposant d’un caoutchouc de renfort de flanc, la technologie RFT permet aux véhicules d’effectuer parfois avec certaines marques jusqu’à 250 km avec un pneu complètement à plat.

Des avantages importants

Les pneus RFT vous assurent donc une plus grande sécurité en cas de crevaison avec la possibilité de continuer à rouler encore quelques kilomètres. Ces pneumatiques autoporteurs vous permettent également de pallier le problème de remplacement du pneu qui s’avère pour la plupart des Français très complexes. En effet, changer un pneu peut souvent vous contraindre à abandonner votre véhicule sur le bord de la route ou même à rester bloqué dans une zone déserte. Ainsi, continuer à rouler encore quelques kilomètres pour trouver un centre de dépannage peut s’avérer extrêmement utile.

Différence entre un pneu standard et un pneu RFT

Différence entre un pneu standard et un pneu RFT

Les pneus Runflat au centre des discussions

Les pneus RFT présentent cependant certains inconvénients qu’il faut prendre en considération. Ainsi, le confort de conduite peut s’avérer un peu moins agréable et le cout de remplacement du pneu plus élevé. De plus, on constate que de moins en moins d’établissements sont équipés des technologies suffisantes pour remplacer ces pneus particuliers puisqu’ils nécessitent un savoir-faire très pointu.

Enfin, il est crucial de prendre conscience que ces pneus doivent être montés sur des véhicules prévus pour cela à l’origine puisque l’automobile en question doit être équipée d’un système de suspensions spécifique.

En conclusion, avant de s’équiper de pneus Runflat, il est nécessaire de peser le pour et le contre, mais cela peut s’avérer être une alternative pertinente au risque de crevaison malgré des couts parfois élevés pour certains constructeurs.

Les abréviations et dénominations

Runflat est généralement abrégé par RFT, mais peut varier selon les marques.

BSR : pour les pneus runflat Bridgestone
ROF : pour les pneus runflat Dunlop et Goodyear
SSR : pour les pneus runflat Continental
ZP : pour les pneus runflat Michelin
HRS : pour les pneus runflat Hankook

Ci-dessous une vidéo faite par BMW sur cette technologie de roulage à plat

Crédit photo : Cnetfrance.fr