La nouvelle est tombée il y a quelques jours, Goodyear fabriquant de pneus, envisage très sérieusement de fermer son usine située à Amiens Nord, mettant en péril pas moins de 1.173 postes, dans les divers domaines de la société. Cela fait suite à la bataille juridique engagée il y a pas moins de cinq ans, bercée par des échecs constants de négociations. Un projet de fermeture a d’ores et déjà été déposé auprès du Conseil d’administration et une décision sera prise avec les représentants du personnel.

usine GoodyearLa direction de Goodyear ne cherche cependant pas à clore le débat en fermant la porte aux éventuelles initiatives qui pourraient survenir tant des représentants du personnel, que d’éventuels repreneurs qui envisageaient de conserver le site, et d’y appliquer leur propre production, dans l’objectif de sauver tout ou partie des emplois déjà présents sur le site de l’usine d’Amiens Nord.

Ce ne sont pas moins de 1.250 personnes qui sont embauchés sur le site, et qui voient aujourd’hui leur poste mis en danger, ainsi que leurs conditions de vie, qui seraient nettement impactées par la fermeture prochaine du site de production, qui a subi dans le domaine du tourisme et de l’agricole, pas moins de 61 millions d’euros de pertes en 2011. La direction Goodyear France a déclaré, à la suite de cette annonce qu’ils sont profondément déçus que les négociations engagées il y a déjà cinq ans n’aient pas mené à une meilleure issue, qui ne soit pas aussi dramatique pour autant de salariés.

Il est clair que, même si pour la direction, l’objectif n’est pas de licencier ses employés, afin de maximiser ses bénéfices, ou du moins de ne pas continuer sur le terrain des pertes, elle devra nécessairement trouver une solution qui passera certainement par la suppression des postes du site d’Amiens Nord.

L’histoire est à suivre d’ici quelques jours, sur News-auto ou sur Google actualités.