2012-marche-automonbileL’année 2012 étant terminée, l’heure est désormais au bilan. Et celui des ventes de voitures neuves pour l’année passée est pour le moins catastrophique en France. Ce n’est pas vraiment une surprise pour ceux qui suivent un peu l’évolution de ce marché. Mais le chiffre atteint reste tout de même préoccupant, avec une baisse de 13,9 % sur l’ensemble de l’année 2012. Le nombre de véhicules vendus est estimé à 1 898 872 unités. Il faut remonter à 1997 pour retrouver une tendance aussi basse.

Marché français à la traîne

Du côté des marques automobiles françaises, les chiffres ne sont pas très bons :

–        – 17,5 % pour Citroën, à 266 442 unités

–        – 17,4 % pour Peugeot, à 305 454 unités

–        – 24,7 % pour Renault, à 343 355 unités

Le groupe PSA Peugeot Citroën recule au final de 17,5 % (à 571 906 unités) et le groupe Renault de 22,1 %, avec 424 147 unités vendues. Cette baisse de Renault s’explique notamment par le recul de Dacia de 9,2 %. Cela marque un changement de taille : en effet, pour la première fois depuis plusieurs années, Renault passe derrière Peugeot en nombre de Véhicules vendus.

François Roudier, porte-parole du CCFA évoque deux raisons pour expliquer ce recul : « D’abord, les constructeurs français vendent principalement à la classe moyenne, or celle-ci est en crise. C’est valable pour l’ensemble des marques généralistes sont en négatifs alors que leur branche luxe sont en positif. Ensuite, la crise économique affecte les entreprises. La chute des mises en chantier de logement neuf affecte directement le BTP, qui est un grand consommateur de véhicules utilitaires. Cela a une répercussion immédiate sur les ventes de voitures aux pros. »

Les marques étrangères limitent un peu la casse

En ce qui concerne les constructeurs auto étrangers, la baisse s’établit à – 6,7 % :

–        – 5,1 % pour le groupe Volkswagen, à 263 285 unités

–        – 18,2 % pour le groupe GM, à 96 441 unités

–        – 19,8 % pour le groupe Ford, à 92 477 unités

–        + 0,6 % pour le groupe Toyota, à 70 817 unités

–        – 2,9 % pour le groupe Nissan, à 70 134 unités

–        + 2,3 % pour BMW, à 69 564 unités

–        + 28,2 % pour le groupe Hyundai, à 61 752 unités

–        – 23,7 % pour le groupe Fiat, à 59 519 unités

–        + 5,3 % pour le groupe Mercedes, à 53 012 unités

On peut relever l’importante hausse de la marque coréenne Hyundai. Cela s’explique en grande partie par les nombreuses offres promotionnelles réalisées par la marque, boostant inévitablement les ventes. Les marques proposant des modèles de luxe sont celles qui se maintiennent le mieux. L’inquiétude est donc de mise, même si 2013 devrait être marquée par un record du nombre de ventes dans le monde, surtout en raison de l’augmentation de la demande en Chine.

Avec @auto_selection : https://twitter.com/auto_selection

Crédit photo: lexpress.fr