baisse vente voiture neuveTout le monde s’y attendait, mais cette nouvelle accable les professionnels du secteur automobile : après un mois d’octobre en demie teinte marqué par un salon de l’auto – au bilan mitigé – qui affichait une fréquentation en très légère baisse, le mois de novembre ne fera pas exception : la vente de voitures neuves continue inexorablement sa chute en Europe. Si tout le monde ne semble pas souffrir autant, La France (-19,2% le mois dernier), l’Italie ou encore l’Espagne (-20,3% sur l’année) enregistrent une baisse spectaculaire.

Le mois de décembre n’y fera rien, l’année 2012 restera une année noire pour la voiture neuve, notamment en France, où il faut remonter en 1997 pour trouver des chiffres similaires.

Si la baisse est à nouveau très significative chez les constructeurs français PSA (-22,9%) et Renault (-33,5%), les marques haut de gamme semblent toujours tirer leur épingle du jeu, Mercedes et BMW continuent en effet d’afficher leur stabilité (respectivement +1,2% et +3,8%)

Avec la crise, les consommateurs semblent reporter leur achat de voiture neuve, à moins qu’ils ne préfèrent se tourner vers le marché de l’occasion, ce que devrait confirmer (ou infirmer) la publication à venir sur le nombre d’immatriculations de voitures d’occasion.

À ce stade, le secteur automobile français ne peut qu’espérer une remontée progressive de ses ventes en 2013, avec une probable reprise de la croissance (même faible) et surtout grâce à l’arrivée de nouveaux modèles, ce qui pourrait enfin enrayer ces 14 mois de baisse consécutive sur le marché.

Renault prévoit de renouveler l’ensemble de sa gamme Dacia et commercialisera début 2013 sa Clio 4 break. Chez Renault on est donc plutôt optimiste et on table sur une belle année 2013. Carlos Ghosn serait-il un adepte de la méthode Coué ? Car pour PSA en revanche le pessimisme est de mise, et on s’attend de nouveau à une année difficile, tablant plutôt sur l’année 2014.

Crédit photo: infosuroit.com