François Hollande dans sa Citroën DS5 Hybride

François Hollande dans sa Citroën DS5 Hybride

Pour son investiture en tant que septième Président de la Ve République, François Hollande a arrêté son choix sur la Citröen DS5 Hybride. Un choix qui s’explique autant par la nécessité de passer commande auprès d’un constructeur français, qui fabrique ses voitures autant que faire se peut dans l’Hexagone, mais aussi par la volonté du vainqueur de l’élection présidentielle de 2012 de lancer un signal en faveur de la préservation de l’environnement.

Le nouveau Président de la République a choisi Citröen, plutôt que Renault, qui produit nombre de ses modèles à l’étranger, et que Peugeot, qui ne propose pas de modèle haut de gamme très récent et très innovateur. La DS5 présente plusieurs avantages en termes d’image : même s’il s’agit d’une voiture assez statutaire, ce n’est pas le modèle le plus haut de gamme de la marque aux chevrons (la C6 est présentée comme telle), et cette voiture est fabriquée en France, dans l’usine de Sochaux. Le département est d’ailleurs le fief électoral de Pierre Moscovici, porte-parole durant la campagne du candidat socialiste. De plus, les ouvriers dédiés à la chaîne de production de la DS5 se retrouvent au chômage technique plusieurs jours cette semaine, notamment durant la journée d’investiture. Rappelons que, pour son investiture en 2007, Nicolas Sarkozy avait jeté son dévolu sur la Peugeot 607 Paladine, un concept car du Lion.

Le choix de Citroën rappelle la tradition gaulliste car la DS est restée célèbre depuis l’attentat raté du Petit Clamart contre Charles de Gaulle, et Georges Pompidou, François Mitterrand et Jacques Chirac se déplaçaient à bord de véhicules siglés des trois chevrons.

La DS5 Hybride4 est un donc un modèle hybride doté d’un bloc diesel associé à un moteur électrique de 47ch. Elle a été spécialement commandée par l’équipe de François Hollande et conçue avec un blindage et un fond plat à l’arrière, installé pour que le Président puisse se tenir debout et saluer la foule. Un toit ouvrant a aussi été prévu à cet effet. Elle est de couleur « gris galéna ». Le choix de cette voiture rappelle l’importance des préoccupations environnementales, qui n’ont pas occupé beaucoup d’espace durant la campagne, surtout au vu du faible score des Verts lors du premier tour. Le quinquennat dira s’il s’agit d’une simple symbole ou d’une vraie volonté de placer la sauvegarde de l’environnement au coeur des problématiques nationales et internationales.

Photos Citroën DS4 Hybride

Photos : www.motorlegend.com