Yamaha TMax

Yamaha TMax

Le tout dernier scooter de la marque Yamaha, en présentation au salon de la moto EICMA de la ville de Milan, le T max 2012, va sans aucun doute être la révélation de cette année qui arrive. Le scooter gagne en performance ainsi qu’en dynamisme ce qui va sans aucun doute rendre jaloux les acheteurs du T max première version.

Le T max de chez Yamaha gagne en puissance par rapport à l’ancienne version puisqu’il dispose désormais de 46,5 CV contre 43,5 CV pour le modèle de 1 ère génération. En termes de cylindrée le même constat est à réaliser puisque le T max 2012 affiche désormais 530 centimètres cube contre 499 pour son cousin produit à partir de 2001 et commercialisé jusqu’en 2011. Au passage le T max 2012 perd tout de même quelques chose, une chose de poids puisqu’il se déleste de 4 kilos conférant ainsi plus de nervosité, de dynamisme et de maniabilité à un scooter qui n’en manquait déjà pas.

Le dernier T max fait en effet 217 kilos pour la version sans ABS et 221 pour le modèle qui en est équipé (contre respectivement 221 et 225 pour le T max 2001-2011) et il s’impose de plus en plus comme la star des gros scooters. Il gagne ainsi en accélération, en démarrage et se montre bien plus agressif que son prédécesseur. Cela pourra permettre, notamment en ville, de se sortir de situations périlleuses, ou bien sur grande route d’être à l’aise même face aux voitures les plus puissantes du marché. Disponible en 4 coloris qui sont le gris, la couleur argent, le noir et le blanc le 2 roues devrait toutefois coûter plus cher de quelques centaines d’euros que le modèle précédent, toutes options égales.

Avec son réservoir de 15 litres offrant une grande autonomie, son démarrage électrique et la facilité de conduite qu’il propose le T max de Yamaha devrait être le best-seller des scooters de grosses cylindrées dans l’année qui arrive. Il risque même de pousser les possesseurs de l’ancien modèle à vendre leur engin pour s’acheter la dernière version. Il leur faudra alors compter sur quelques économies car s’il gagne en puissance et en dynamisme il gagne également au passage quelques centaines d’euros sur son prix affiché.