« Sans la maîtrise, la puissance n’est rien ». Pirelli est de nos jours une marque que l’on ne présente plus. Cette célèbre entreprise italienne a fait ses preuves dans le milieu de l’automobile, ce qui lui vaut actuellement la place de 5e producteur mondial de pneumatique.

La société vit le jour en 1872 à Milan, par un certain Giovanni Battista Pirelli, ingénieur âgé à l’époque de 24 ans. Depuis, celle-ci n’a cessé d’évoluer. Son succès fut d’abord grâce au pneu Pirelli Cinturato radial lancé en 1950. Surnommé « l’Extraordinaire », il fut le premier pneu avec une structure radial enveloppant la carcasse comme une ceinture. Cette invention sera succédée par le P7, qui fut conçu à l’origine pour une utilisation rallye sur la Lancia Stratos. Dès lors, les pneus modernes seront dérivés de ce célèbre P7, avec un profil super-bas unique. Puis, l’entreprise sera relancée avec son pneu à profil ultra-bas, le P Zero, dans l’année 1993. Ces pneus ont permis au monde de l’automobile d’atteindre des performances qui étaient jusque-là impensables.

Au niveau mondial, la marque est désormais présente dans plus de 160 pays. Celle-ci joue également un rôle considérable dans la course automobile. Cette implication fut visible aux championnats du monde de Formule 1 pendant de nombreuses années, mais aussi dans les compétitions de vitesse sur circuit ainsi qu’en rallye, ce qui lui vaudra 25 titres de Champion du Monde. Pirelli est aussi depuis 2011 fournisseur exclusif de pneumatiques pour le GP2.

La gamme pneumatique n’est pas pour autant à la fin de sa carrière. L’entreprise italienne compte bien proposer de nombreuses nouveautés afin d’être toujours aussi compétitif face à ses concurrents. Vous pourriez donc voir arriver sur le marché :

– Les futurs pneus high-tech, à partir de l’année 2013. En collaboration avec Schrader Electronics, les pneus intelligents pourraient faire leur apparition. Dans l’optique de renforcer la sécurité, le but sera d’implanter des capteurs électroniques directement sur la surface des pneus, capables de communiquer avec l’électronique de bord. Ces capteurs pourront également fournir des données essentielles, comme le taux d’usure, la pression, la température ainsi que l’état d’adhérence.

– Toujours vers 2013, le constructeur envisage d’introduire sur le marché des pneus très adhérents, qui ne serviraient que lors du tour de chauffe durant des championnats de Formule 1 (ceux-ci ne tiendraient qu’un seul tour avant de se dégrader) afin de pallier au manque d’appui dont les participants sont confrontés.

– Toujours dans la nouveauté, mais cette fois-ci déjà à portée de main, le Diablo Rosso II. Présenté à l’Eicma de Milan en début d’année, celui-ci serait le plus sportif de la gamme. Composé de la technologie développée lors du championnat de Superbike, le pneu évolue en polyvalence mais aussi en maniabilité. Le mélange bi-gomme qui le compose permet de mieux adhérer sur sol mouillé, et de gagner en stabilité. Ce dernier saura donc parfaitement convenir aux motards à la recherche de sensations fortes, tout en garantissant une sécurité optimale.

Le célèbre pneu Pirelli n’a donc pas fini de faire parler de lui..